Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fontaine : marche blanche pour Rédouane, poignardé à 23 ans

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Il s'appelait Rédouane, il avait 23 ans. Il est mort mardi soir à Fontaine (Isère) de deux coups de couteau portés par un homme de 24 ans après une poignée de main refusée. Près de 250 personnes se sont réunies samedi soir dans son quartier des Floralies pour un marche blanche à sa mémoire.

Quelques 250 personnes ont marché samedi soir dans les rues de Fontaine en hommage à Rédouane, 23 ans, disparu quelques jours plus tôt
Quelques 250 personnes ont marché samedi soir dans les rues de Fontaine en hommage à Rédouane, 23 ans, disparu quelques jours plus tôt © Radio France -

Fontaine, France

Près de 250 personnes ont marché samedi soir dans les rues de Fontaine (Isère) en hommage à Rédouane, 23 ans, poignardé à mort dans son quartier des Floralies mardi dernier. Le jeune homme laisse derrière lui une épouse, une fille de 3 mois et des proches qui ont honoré sa mémoire en compagnie des gens du quartier à travers une marche blanche.

"Un fils modèle"

Ce sont ses amis et sa famille qui ont tout organisé au pied levé. Deux banderoles, des gilets fluorescents pour faire la sécurité, également des T-shirts avec les mots "ami",  "fils", "frère", "père" ou "mari". Le jeune homme était tout ça à la fois. "C'était un fils modèle qui n'a jamais eu d'histoires", affirme Karim, un ami d'enfance de Rédouane. "Quand on le voyait, qu'on soit énervés ou tristes, il nous remettait la joie de vivre."

Des bougies et des fleurs étaient disposées à l'endroit même où le jeune homme est tombé - Radio France
Des bougies et des fleurs étaient disposées à l'endroit même où le jeune homme est tombé © Radio France -

Pourquoi ce jeune homme sans histoire a-t-il été poignardé à deux reprises mardi dernier ? Sorti de garde à vue jeudi, l'auteur des coups âgé de 24 ans évoque une poignée de main incorrectement donnée. Dans le quartier, c'est l'incompréhension totale. Les proches de la victime insistent sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'une rixe, mais bien d'une agression pure et simple. Comment empêcher de tels actes de se reproduire ? Le maire de Fontaine, Jean-Paul Trovero, présent lors de la marche, n'a pas la réponse : "la violence s'installe parfois au détriment de beaucoup de valeurs. Elle surprend tout le monde et lorsqu'elle provient d'un cercle proche, c'est encore plus dramatique, douloureux et incontrôlable."

Après une heure et demie de marche, le cortège se rassemble à l'endroit même où le jeune homme est tombé quelques jours plus tôt. Une minute de silence est observée, des ballons s'envolent et une prière est adressée à sa mémoire.