Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fontainebleau : 18 mois de prison avec sursis pour un enseignant qui avait eu une liaison avec une élève de 14 ans

lundi 27 novembre 2017 à 18:41 - Mis à jour le lundi 27 novembre 2017 à 19:28 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Fontainebleau (Seine-et-Marne) a condamné, lundi, à 18 mois de prison avec sursis le professeur de mathématiques qui avait eu une liaison avec une collégienne de 14 ans qui avait été son élève.

Justice
Justice © Maxppp -

Fontainebleau, France

Le professeur de mathématiques qui avait eu une liaison durant plusieurs mois avec l'une de ses élèves, une collégienne de 14 ans, a été condamné lundi à 18 mois de prison avec sursis. Le tribunal correctionnel de Fontainebleau l'a déclaré coupable "d'atteinte sexuelle sur mineur de moins de 15 ans par personne abusant de l'autorité que lui confère ses fonctions". Le tribunal n'a pas retenu la "perversion à la sexualité", il a estimé que l'élément n'était pas constitué. L'enseignant a une obligation de soins et il ne pourra plus travailler au contact des mineurs.

De son côté, le professeur avait déclaré plus tôt "qu'il ne pourrait pas sereinement retourner devant une classe". Il a ajouté, "j'ai complètement dérapé, je n'ai pas d'excuses... Quand j'étais en sa présence, c'était juste ma copine, pas mon élève ni une fille de 14 ans... On s'aimait et on était plutôt heureux ensemble". Un expert psychologue a souligné "la disharmonie entre maturité intellectuelle et immaturité affective".

En février 2016, l'adolescente était entrée en contact avec son professeur de mathématiques via le réseau social Instagram. Elle avait confié ses sentiments amoureux à l'enseignant qui avait d'abord fermé la porte mais qui, en juin, lui avait dit qu'il pouvait être "son petit ami".