Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fontainebleau : des croix gammées taguées sur 67 tombes

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

67 tombes du cimetière de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont été taguées dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte le maire de la commune. Des croix gammées ont été peintes sur les pierres tombales du cimetière principal. Le cimetière juif n'est pas concerné.

Les tags ont été découverts lundi matin
Les tags ont été découverts lundi matin - Mairie de Fontainebleau

67 tombes du cimetière principal de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont été profanées dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte le maire de la commune, Frédéric Valletoux. Cela concerne le cimetière principal, et non le cimetière juif

"Jamais Fontainebleau n'a connu une telle agression", s'indigne le maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux. "Ce qui me choque, c'est l'ampleur de l'ignominie", se désole-t-il.

Il y a des dizaines de tombes qui ont été profanées, parfois sur la tombe elle-même, parfois au dos de la tombe, avec différentes couleurs, ce qui laisse penser qu'ils étaient plusieurs - Frédéric Valletoux 

Frédéric Valletoux, qui s'est rendu lundi matin sur place, estime qu'on est "au-delà de la dégradation, on est sur un crime, on veut souiller les tombes, c'est une injure et une insulte qui est difficile pour tout le monde". Le maire dénonce un "acte odieux", surtout, dit-il, que "certaines tombes sont très récentes", et les familles sont encore très présentes. 

Les tags effacés dès que possible 

Le maire explique que les dizaines de familles vont être rapidement prévenues, et que la municipalité interviendra lundi après-midi ou "dans la semaine de manière certaine", une fois que les familles auront été averties, puisque, souligne-t-il, "on ne peut pas intervenir sur les tombes sans leur accord". 

Frédéric Valletoux annonce qu'il va porter plainte. La police mène l'enquête et tente d'exploiter les images de vidéosurveillance des alentours du cimetière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess