Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fontenay-le-Comte : le détenu qui s'est évadé a été interpellé

jeudi 6 septembre 2018 à 17:10 Par Pascal Roche et Antoine Denéchère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Loire Océan, France Bleu Poitou et France Bleu

A Fontenay-le-Comte en Vendée, le détenu qui s'est évadé jeudi en fin de matinée alors qu'il était conduit chez le médecin, a été interpellé vers 16h30, indique le procureur de la République de La Roche-sur-Yon.

Une équipe cynophile a participé aux recherches pour retrouver le fuyard - illustration
Une équipe cynophile a participé aux recherches pour retrouver le fuyard - illustration © Maxppp -

Fontenay-le-Comte, France

Le détenu qui s'est fait la belle en faussant compagnie aux agents de l'administration pénitentiaire jeudi matin à Fontenay-le-Comte, en Vendée, a été interpellé selon une information communiqué par le procureur de la République de La Roche-sur-Yon Hervé Lollic. 

Il bouscule deux agents de l'administration pénitentiaire

Le détenu de 33 ans incarcéré à la maison d'arrêt de Fontenay-le-Comte s'est évadé vers 11 heures alors qu'il se trouvait chez un médecin pour une consultation : il a bousculé les deux surveillants, ainsi qu'une personne se trouvant dans le cabinet médical, et a réussi à s'enfuir.

La ville de Fontenay-le-Comte quadrillée par les gendarmes

Un important dispositif de gendarmerie a alors été mis en place : la ville de Fontenay-le-Comte a été quadrillée par des patrouilles, dont une équipe cynophile, avec un hélicoptère de gendarmerie en soutien. A 16h30, le fugitif a finalement été interpellé "sans heurts, dans la rue", selon le procureur. 

Le détenu est en garde à vue ce jeudi soir

L'homme a aussitôt été placé en garde à vue. Il purgeait trois peines, pour des vols et des infractions au code de la route et "il lui restait un an à purger", selon Hervé Lollic. Lors de ces cinq heures de cavale, il aurait également bousculé un passant.