Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Football amateur : un dirigeant niçois suspendu 20 ans pour avoir agressé un arbitre

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

La commission de discipline du district de football des Alpes-Maritimes vient de prononcer la plus lourde sanction jamais vue dans le département contre un dirigeant du club de football de Saint-Roch, à Nice, qui a violemment agressé un arbitre pendant un match de jeunes.

Image d'illustration
Image d'illustration - Maxppp

Nice, France

Les faits remontent au 10 mars dernier, pendant un match de U15 (moins de 15 ans) entre le club de football du quartier Saint-Roch (l'USRVN) et celui du Montet-Bornala au stade Mearelli. Après un contact entre deux joueurs, le ton monte et l'arbitre donne un carton jaune aux deux joueurs impliqués dans l'action. C'est à ce moment-là qu'un dirigeant du club de l'USRVN entre sur le terrain et agresse violemment l'arbitre en lui donnant notamment un coup de poing qui le fait tomber au sol.

Des joueurs du club de Saint-Roch participent au lynchage de l'arbitre et se vantent même après la rencontre de leurs "exploits". "Tu as vu le shoot que je lui ai mis dans la tête ?" Voilà ce que raconte un des joueurs à un de ses partenaires à la sortie des vestiaires, rapporte le président du district, Edouard Delamotte. Évacué vers l'hôpital, l'arbitre Dylan Bayard avait porté plainte. 

"T'as vu le shoot que je lui ai mis dans la tête ?"

La commission de discipline du district de football des Alpes-Maritimes a donc frappé fort ce jeudi en suspendant de toute fonction dans le football et dans toutes les fédérations sportives pendant 20 ans le dirigeant qui s'en est pris en premier à l'arbitre. C'est la sanction la plus lourde jamais prononcée par l'instance. Quatre joueurs sont également suspendus pendant neuf ans et trois joueurs pendant six ans. 

La violence touche de plus en plus les catégories de jeunes

Cette sanction se veut exemplaire car Edouard Delamotte constate que la violence sur les terrains de football amateur arrivent dans des catégories d'âge de plus en plus jeunes. "Avant, on voyait des adultes se mettre des coups, aujourd'hui les violences touchent jusqu'à la catégorie U13 (moins de 13 ans). C'est pour ça qu'on va former des éducateurs dans chaque club pour encadrer ces jeunes et leur montrer les bonnes pratiques sur les bancs de touche."

Le dirigeant et les sept joueurs condamnés peuvent faire appel devant la Ligue de football Méditerranée. Quant à Dylan Bayard, il va mieux aujourd'hui. Il n'a plus de douleur physique, mais garde des séquelles psychologiques et voit un psychologue. Il se dit soulagé par cette sanction. "Ils ont eu ce qu'ils méritaient. J'ai envie de retourner sur les terrains de foot le plus rapidement possible."