Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Forages non autorisés : Nestlé Waters répond aux accusations du collectif Eau 88 dans les Vosges

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Alors qu'un collectif d'associations de défense de l'environnement a porté plainte contre des forages qui ne seraient pas autorisés dans les Vosges, Nestlé Waters répond par un communiqué et nie les accusations.

Usine d'embouteillage de Vittel
Usine d'embouteillage de Vittel © Maxppp - Anthony PICORE

Après avoir gardé le silence ce jeudi, Nestlé Waters réagit ce vendredi via un communiqué à la plainte déposée par plusieurs associations de défense de l'environnement des Vosges. Une plainte du collectif Eau 88 pour dénoncer un défaut d'autorisation pour neuf forages de l'industriel de l'eau en bouteille à Vittel et Contrexéville, pour les marques Vittel Grande Source et Contrex.

Des dossiers de régularisation déposés

Dans ce communiqué, la multinationale, par la voix de sa directrice générale en France, Sophie Dubois, affirme sa "totale transparence sur l'existence de nos captages et des volumes prélevés". La direction de Nestlé Waters France nie les faits reprochés par le collectif Eau 88 en affirmant que les forages exploités avant la loi de 1992 bénéficient d'une "présomption légale de régularité".  L'industriel déclare avoir déposé les dossiers demandés par l'Etat même s'ils ont dû être modifiés en cours d'instruction.

Enfin, dans ce communiqué, l'entreprise dénonce "des fantasmes sur les pouvoirs de Nestlé Waters" et dit laisser "la justice décider s'il y a matière à enquêter et à poursuivre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess