Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Forcené en Dordogne

Forcené en Dordogne : fin de la traque, l'homme a été "neutralisé", "blessé par balle"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Limousin, France Bleu

C'est la fin de la traque au Lardin-Saint-Lazare, en Dordogne. Le fugitif a été blessé et neutralisé ce lundi selon Gérald Darmanin. Ce samedi, l'ancien militaire s'était introduit chez son ex-compagne, s'en était pris à son nouveau compagnon, puis aux gendarmes avant de s'enfuir dans les bois.

Les gendarmes au Lardin-Saint-Lazare ce dimanche.
Les gendarmes au Lardin-Saint-Lazare ce dimanche. © Radio France - Valérie Déjean

Le fugitif a été neutralisé ce lundi au Lardin Saint-Lazare, apprend-on via le compte twitter du ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin précise : "L'individu a été neutralisé. Merci aux gendarmes, et en particulier au GIGN, pour leur action déterminante, ainsi qu'à l'ensemble des services de l'Etat mobilisés." L'ancien militaire a été "neutralisé" par un "tir de riposte" d'hommes du GIGN, sur qui il avait tiré à plusieurs reprises, a précisé le général André Pétillot lors d'une conférence de prese. Terry Dupin est grièvement blessé. "Il essayait de sortir du périmètre" et "était toujours dans la logique suicidaire", a-t-on appris via le général ce lundi à la mi-journée. Aucun gendarme n'a été blessé durant cette opération. 

Appréhendé "en bordure du périmètre" de recherche

Le commandant des gendarmes a ajouté que l'individu avait été appréhendé "en bordure du périmètre" de 4 km2 dans lequel se déroulaient les recherches. Selon le maire de Condat-sur-Vézère Stéphane Roudier, qui répondait à France Bleu Périgord, Terry Dupin a été retrouvé au lieu-dit La Redonde. Depuis plus de 24h, plus de 300 gendarmes menaient les recherches, avec l'aide de sept hélicoptères, et de chiens. Les forces de l'ordre vont rester "un certain temps dans le village pour procéder aux constatations, et ensuite la vie pourra reprendre normalement" selon André Pétillot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Samedi, peu avant minuit, cet ancien militaire du 126e régiment d'infanterie de Brive s'est introduit chez son ex-compagne, au niveau de le Cité des Martreys au Lardin-Saint-Lazare. Armé d'un fusil de gros calibre, et très alcoolisé, il a tenté de s'en prendre au nouveau compagnon de cette femme. Les gendarmes ont été appelés. Le véhicule des gendarmes, qui étaient postés dans le jardin, a été criblé de balles. Le suspect a ensuite été aperçu dans les rues du Lardin-Saint-Lazare vers 5h du matin. 

Depuis ce dimanche, l'homme se cachait dans une zone boisée et escarpée, située au dessus des papèteries de Condat. Le village était bouclé, les accès coupés par des barrages, les écoles fermées et les habitants appelés à rester chez eux.  L'homme de 29 ans avait déjà été condamné quatre fois pour violences conjugales envers son ex-compagne. Sa dernière peine avait été aménagée avec obligation de porter un bracelet électronique et interdiction de s'approcher de son ex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess