Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Formule 1 : Guy Ligier, ancien pilote et fondateur d'écurie, est mort

lundi 24 août 2015 à 7:41 Par Marina Cabiten, France Bleu

Le Français Guy Ligier, ancien pilote et fondateur de l'écurie de Formule 1 éponyme, est mort à l'âge de 85 ans. Sa famille a confirmé l'information révélée par des médias dimanche.

Guy Ligier en 2004
Guy Ligier en 2004 © MaxPPP

Peu connu du grand public, il était une figure du sport automobile français. Le pilote et fondateur de l'écurie de Formule 1 éponyme Guy Ligier est mort, a confirmé sa famille dimanche. Il avait 85 ans. 

De Jacques Lafitte à Olivier Panis

Né le 12 juillet 1930 à Vichy, dans l'Allier, Guy Ligier a disputé 12 Grands Prix de F1 et marqué un seul point, en 1967 au GP d'Allemagne, sur le Nürburgring. Il a fondé son écurie en 1976 et bénéficié pendant toute son existence du soutien de la SEITA, la régie française des tabacs.    

Son pilote-fétiche a alors été Jacques Laffite qui a remporté six GP de F1 dans des Ligier bleues portant toutes les initiales JS pour Jo Schlesser, un grand ami de Ligier, et équipées de moteurs Matra ou Ford-Cosworth. Deux autres pilotes français ont gagné dans une Ligier à cette époque-là, les regrettés Patrick Depailler et Didier Pironi.   

C'est aussi dans une Ligier, mais équipée d'un moteur Mugen-Honda, qu'Olivier Panis a remporté en 1996 le GP de Monaco, sa seule victoire en F1 et la dernière d'une Ligier dans la catégorie-reine du sport automobile.     

Grand ami de François Mitterrand

Grand ami de Guy Ligier, François Mitterrand, devenu président de la République, a incité l'Etat et les collectivités locales à investir beaucoup d'argent public dans le circuit de Magny-Cours, près de Nevers, pour qu'il accueille le GP de France de F1, de 1991 à 2008.     

Après 326 GP disputés entre 1976 et 1996 (pour 9 victoires, 9 pole positions et 50 podiums), Ligier, alors en grande difficulté financière, a été rachetée par Alain Prost . Le quadruple champion du monde de F1 l'a rebaptisée Prost GP mais n'a jamais réussi à obtenir une victoire en 83 GP disputés de 1997 à 2001.   

Les héritiers de Guy Ligier se sont lancés dans la fabrication de voiturettes sans permis, très demandées sur le marché européen. Plus récemment, l'entrepreneur Jacques Nicolet a relancé la marque dans le sport automobile, avec l'accord de son fondateur, en baptisant Ligier des prototypes participant aux 24 Heures du Mans et au Championnat du monde d'endurance (WEC).