Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Vendée : plus d'un millier de gilets jaunes et des dégâts à La Roche-sur-Yon, le maire réagit

-
Par , , France Bleu Loire Océan

Nouvelle mobilisation des gilets jaunes ce samedi partout en France. A la Roche-sur-Yon, plus d'un millier de personnes se sont réunies. Des incidents ont eu lieu. L'entrée d'une banque a notamment été forcée.

- Paul Sertillanges

La Roche-sur-Yon, France

Les "gilets jaunes" ont à nouveau manifesté ce samedi partout en France. A la Roche-sur-Yon, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées dans les rues de la ville. Un cortège inédit à La Roche-sur-Yon depuis le début du mouvement. Selon la préfecture, entre 150 et 200 manifestants violents étaient dans le cortège. 

Ils ont causé des dégâts, feux de poubelles, de mobilier urbain, et dégradation de deux banques. L'hôtel du département a été vandalisée, des vitres et des fenêtres ont été brisées. Des affrontements avec les forces de l'ordre ont également eu lieu à partir de 16 heures. Avant cela, la manifestation s'est passée dans le calme.

Parmi les manifestants, certains sont venus de Charente-Maritime. C'est le cas de Yannick, jardinier à la Rochelle, mobilisé depuis le début du mouvement. "C'est un peu mou chez nous donc je n'ai pas hésité à m'expatrier" glisse t-il.

Yannickl venu de la Rochelle  - Aucun(e)
Yannickl venu de la Rochelle - Paul Sertillanges

Vers 15h, le cortège s'est immobilisé devant la préfecture de Vendée, protégée par des gendarmes mobiles. Des pétards, des oeufs et des fumigènes ont été lancés. 

Vers 16h, des tensions sont apparues à hauteur de la place Napoléon. Quelques individus ont lancé des projectiles. Les forces de l'ordre ont alors riposté en faisant usage de gaz lacrymogènes. Echanges tendus. Les manifestants se trouvent désormais à proximité de la préfecture. 

Vers 17h, le calme est quelque peu revenu dans les rues de la Roche-sur-Yon. Les manifestants se sont dispersés. 

Vers 17h15, les manifestants ont allumé deux feux avec du matériel de chantier rue Sadi Carnot près de l'église Saint-Louis. Dans la même rue, l'entrée de la banque BNP-Paribas a été forcée. Des vitres ont été brisées. 

A 18h20, deux cents manifestants étaient encore réunis dans le centre-ville de la Roche-sur-Yon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu