Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Foyer de Covid-19 au commissariat de Guilherand-Granges : neuf policiers positifs

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le premier policier malade au commissariat de Guilherand-Granges (Ardèche) a été en contact avec onze collègues. Sur ces onze fonctionnaires cas contacts, huit viennent d'être testés positifs. Les résultats des tests sont attendus pour les trois derniers policiers.

illustration
illustration © Radio France - Florence Gotschaux

C'est aux alentours du 11 septembre que les symptômes sont apparus chez les deux premiers malades. Les policiers en contact avec eux ont été testés. Les tests viennent de revenir : sur les onze cas contacts, huit sont positifs. Les résultats sont en attente pour les trois derniers. Tous sont restés chez eux. 

Le commissariat de Guilherand-Granges fonctionne donc en mode dégradé mais "s'adapte" assure l'un des responsables : "nous maintenons le service au public". L'accueil pour les plaintes et autres démarches reste ouvert. Les patrouilles de police-secours sont également maintenues tout comme le travail judiciaire, précise ce responsable.  

Des renforts venus de Privas

Autre son de cloche du côté du syndicat Alliance qui précise que pour maintenir le service police-secours, des renforts sont envoyés de Privas pour travailler à Guilherand. Le délégué syndical Alliance de l'Ardèche, qui est lui même malade après avoir été en stage à Lyon puis à Guilherand-Granges, assure que pour le travail judiciaire, les urgences comme les flagrants délits sont traités, le moins urgent est reporté. Il précise que toutes les procédures seront traitées comme il se doit, mais avec retard.  

Un stage sur le fonctionnement et l'utilisation du pistolet électrique "Taser" devait se dérouler justement au commissariat de Guilherand cette semaine pour des policiers de Privas et Aubenas. Il vient d'être annulé. Le syndicat déplore aussi que deux fonctionnaires fragiles n'aient pas été immédiatement mis à l'écart après les premiers retours de test. Ils sont aujourd'hui positifs au coronavirus. La préfète de l'Ardèche elle a tenu à apporter son soutien aux fonctionnaires de police malades sur le réseau social Twitter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess