Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Niger annonce l'arrestation d'un suspect, après l'assassinat des six humanitaires français

Un suspect a été arrêté après l'assassinat de huit personnes dont six humanitaires français par des hommes armés au Niger, a annoncé le ministre nigérien de l'Intérieur mardi soir.

L'attaque survenue dimanche dernier au Niger aurait été "préméditée et préparée".
L'attaque survenue dimanche dernier au Niger aurait été "préméditée et préparée". © AFP - BOUREIMA HAMA / AFP

Le ministère nigérien de l'Intérieur a annoncé mardi soir qu'un suspect avait été arrêté, dans le cadre de l'enquête portant sur l'assassinat de huit personnes dont six humanitaires français.

"Des pistes sérieuses sur des probables acteurs de ces crimes horribles"

"Pour l'instant, un suspect est entre les mains du Service central de lutte contre le terrorisme (du Niger) et des investigations continuent. On est en train d'exploiter un certain nombre de matériel dont il dispose et qu'il a pu utiliser", a déclaré le ministre dans un entretien accordé à l'AFP. "Nous sommes actuellement sur des pistes sérieuses, des pistes qui peuvent nous conduire aux auteurs de ces actes (...) Nous avons certaines informations qui nous donnent des indications sur des probables acteurs de ces crimes horribles (...) et nous pensons que ça va nous mener à des résultats positifs", a-t-il poursuivi.

Les jeunes humanitaires français, deux hommes et quatre femmes, ont été assassinés le 9 août avec leur chauffeur et leur guide nigériens, alors qu'ils visitaient la réserve de girafes de Kouré, à 60 km au sud-est de la capitale Niamey, où ils étaient basés. L'attaque meurtrière "paraît avoir été préméditée" a indiqué une source judiciaire à l'AFP et franceinfo. Selon les premiers éléments de l'enquête antiterroriste, l'attaque semble avoir été "préparée" avec pour objectif de "cibler des Occidentaux".

Une attaque toujours pas revendiquée

Le parquet national antiterroriste français a de son côté ouvert une enquête le 10 août. Elle vise notamment à déterminer si les assaillants ont été renseignés sur la visite des humanitaires dans le parc naturel. Partie au Niger, une équipe de onze enquêteurs a terminé ses constatations sur place et est rentrée en France le 15 août. L'attaque n'a toujours pas été revendiquée.

Une cérémonie d'hommage aux victimes françaises s'est tenue le 14 août à Orly, en présence de leurs proches, du Premier ministre Jean Castex et du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess