Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de France Gall

France Gall avait passé une partie de sa vie dans l'Yonne

dimanche 7 janvier 2018 à 15:24 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Décédée ce dimanche 7 janvier à Neuilly-sur-Seine, à l'âge de 70 ans, des suites d'un cancer, France Gall était très attachée à l'Yonne. La chanteuse, très populaire, a passé du temps notamment à Pourrain avant se ressourcer à la Métairie Bruyère, à Parly, avec son compagnon d'alors, Julien Clerc.

France Gall durant un concert à Genève, le 1er décembre 1996
France Gall durant un concert à Genève, le 1er décembre 1996 © Maxppp - STR

Auxerre, France

C'était il y a plus de 60 ans... France Gall, alors Isabelle Gall, vivait ses vacances de fillettes dans l'Yonne. Un peu à Auxerre et beaucoup à Pourrain. Ses parents ( Son père, le parolier Robert Gall, est né à Saint Fargeau) sont alors parisiens et possèdent une résidence secondaire dans cette commune de Puisaye. . "France Gall a passé toute sa jeunesse, pendant les vacances scolaires, sur Pourrain se souvient l'actuel maire du village poyaudin Roger Prignot. Il était courant que les gens de Pourrain la croisent, soit chez le boulanger, soit à la messe. Les gens de la génération de France Gall s'en rappellent très bien. " 

La maison familiale de la famille Gall, à Pourrain, dans les années 60. France Gall, adolescente, y passait ses vacances - Radio France
La maison familiale de la famille Gall, à Pourrain, dans les années 60. France Gall, adolescente, y passait ses vacances © Radio France - Bruno Blanzat

"Les gens de Pourrain croisaient France Gall chez le boulanger ou à la messe" Roger Prignot, maire de Pourrain

"Elle était très agréable et avait tout le temps le sourire... " Josiane, qui a connu France Gall à Pourrain

Josiane fréquente France Gall. Dans les années soixante, ses parents, forains, travaillent sur la fête de Pourrain.  Elle garde l'image d'une adolescente "blonde, agréable, qui a toujours le sourire." Josiane la rencontrait chaque année. "C'était un peu avant la rentrée des classes nous explique celle qui vit désormais à Bonnard. Il y avait un petit bal, une petite rotonde le jour de la fête et elle venait danser avec ses frères jumeaux. C'était les étés 63-64-65. Juste avant son couronnement à l'Eurovision" en 1965, pour le Luxembourg avec - Poupée de Cire poupée de son." L'icaunaise se souvient d'une France Gall "qui venait autour du manège de ses parents où il y avait de la musique et qui fredonnait les chansons modernes de l'époque... On chantait des chansons de Sylvie Vartan, de Johnny Hallyday..."

France Gall lors de l'un des ses séjours à Pourrain et parue dans Jour de France (Collection de Germain Brochet) - Aucun(e)
France Gall lors de l'un des ses séjours à Pourrain et parue dans Jour de France (Collection de Germain Brochet) - Jour de France

France Gall, née dans un milieu artistique, qui jouait du piano à 5 ans, est, par moment, repassée par Pourrain. "On est dans sa période de jeunesse, avant qu'elle chante, mais aussi lorsqu'elle est lancée et très connue, notamment grâce à la chanson "Sacré Charlemagne" affirme Roger Prignot. France Gall continuait de croiser les habitants de Pourrain tout en restant très simple. C'est le souvenir qu'on les habitants de Pourrain d'elle..."

"Elle était agréable et avait toujours le sourire":Josianne, de Bonnard, a fréquenté France Gall durant leur adolescence

De cette période avec sa copine de vacances, Josianne se remémore quelques moments marquants: "Elle nous avait dit qu'elle s'appelait France Gall mais que son vrai prénom c'était Isabelle. Nous l'appelions Isabelle." Un autre jour, "elle m'avait dit qu'elle n'aimait pas l'école. Ce qui m'avait marqué, c'est qu'elle riait tout le temps.  Elle avait toujours le sourire même si elle avait des problèmes. Sa voix était tellement douce qu'on avait l'impression que tout allait s'arranger quand elle parlait. "

Un premier concert privé à Auxerre

Durant sa jeunesse passée dans le 89, France Gall, dont la famille est originaire de l'Yonne, avait aussi des attaches à Auxerre. "Elle y a même donné son premier concert privé se réjouit toujours aujourd'hui Germain Brochet fils du sculpteur François Brochet et qui possède une galerie d'art à Vézelay. On a des arrières grand-parents en commun et nos deux grand-mères étaient sœurs. Nous habitions tous sur la place de la Cathédrale 'à Auxerre) et pour l'anniversaire de mes sœurs (14 ans), France Gall avait accepté de faire un petit concert. Nous avions vidé la maison, installée une estrade et elle avait joué à cette occasion-là. Elle devait avoir 14-15 ans.  Une cinquantaine de personnes étaient invitées. C'était très sympa, et même émouvant parce que ses frères étaient musiciens et on sentait qu'ils voulaient faire du professionnalisme. A ce moment-là, son père, Robert Gall était déjà très proche de Gainsbourg. Et dès cette époque, on sentait que quelques chose allait se passer."

Un peu plus tard, dans les années 70, France Gall passe une partie de sa vie à Parly, à la Métairie Bruyère, propriété de son compagnon d'alors, Julien Clerc.

  - Visactu
© Visactu