Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"France Telecom doit être déclarée responsable du suicide de son père", déclare l'avocat lavallois d'une partie civile

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

L'un des avocats des parties civiles dans le procès France Telecom officie à Laval. Me Eric Cesbron représente le fils d'un des salariés de l'entreprise qui s'est suicidé à la fin des années 2000.

L'un des avocats des parties civiles au procès France Telecom est Me Éric Cesbron du barreau de Laval.
L'un des avocats des parties civiles au procès France Telecom est Me Éric Cesbron du barreau de Laval. © Maxppp - MATTHIEU BOTTE

Laval, France

C'est un procès hors norme qui a démarré il y a près de deux mois. Parmi, les avocats des parties civiles se trouve un Mayennais, Me Éric Cesbron, du barreau de Laval. Il représente le fils d'un des salariés de France Telecom qui s'est suicidé il y a plus de neuf ans

Une pression quotidienne permanente

Me Éric Cesbron a été le premier avocat à prendre la parole au cours des plaidoiries des parties civiles. C'était le mardi 25 juin. "Trois jours sont consacrés aux parties civiles donc c'est un honneur de parler en premier, se rappelle l'avocat. C'est aussi une certaine crainte car c'est un dossier qui dure sur plus de 40 jours d'audience donc on ne peut pas être présent en permanence. Ça suppose d'être en bon contact avec les confrères pour savoir à quel moment on aura la parole pour plaider"

Me Éric Cesbron a été le premier avocat à prendre la parole pendant les plaidoiries des parties civiles.

Pendant trente minutes, il revient ce jour-là sur la descente aux enfers du père de son client, dont une partie de la famille habite en Mayenne. "Il avait une image formidable de France Telecom, il ramenait sans cesse du travail chez lui, souligne Me Cesbron. Dans l'un des messages qu'il avait laissés quelques mois avant de passer à l'acte, il a cette phrase terrible qui dit qu'il n'en peut plus de cette "putain de boite". Il fallait vraiment qu'il soit au bout du rouleau pour tenir ce genre de propos"

Me Éric Cesbron détaille les conditions qui ont poussé le père de son client à se suicider.

Alors que l'entreprise est en pleine restructuration fin des années 2000, le père de son client est contraint de modifier les tâches qu'il faisait jusqu'alors et subit le "harcèlement à grande échelle" décrit par les juges d'instruction. Pour ces faits, l'ex-PDG, Didier Lombard et plusieurs autres cadres dirigeants sont poursuivis.

"Nous voulons tout simplement que France Telecom soit reconnue responsable du suicide de son père", Me Éric Cesbron

Ce vendredi, le ministère public fera ses réquisitions avant les plaidoiries de la défense prévues la semaine prochaine. "Mon client avait une vingtaine d'années quand son père s'est donné la mort. Il a été contraint de se réorienter et de travailler pour payer ses études mais l'essentiel c'est de faire reconnaître la responsabilité de France Telecom mais aussi des sept autres prévenus", détaille Me Éric Cesbron. 

Le client de Me Éric Cesbron attend beaucoup de ce procès hors norme.

Le procès doit se terminer au plus tard le 12 juillet. Le verdict ne devrait pas être rendu avant la fin de l'année.