Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Franck Reynier et l'UDI : "Il n'est plus possible de maintenir notre soutien à François Fillon"

vendredi 3 mars 2017 à 21:19 Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Le parti centriste, l'UDI, dont Franck Reynier est le numéro deux, retire son soutien au candidat Fillon ce vendredi soir. Le député maire de Montélimar estime que la campagne n’est plus possible dans ces conditions et qu'il faut donc changer de candidat.

Franck Reynier Député Maire de Montélimar. Archives France Bleu Drôme Ardèche.
Franck Reynier Député Maire de Montélimar. Archives France Bleu Drôme Ardèche. © Radio France - Florence Beaudet

Depuis deux jours, les centristes avaient déjà suspendu leur participation à la campagne du candidat Fillon, mais ce vendredi soir l'UDI a décidé de lui retirer purement et simplement son soutien. Une décision que le député maire de Montélimar justifie :

La confiance semble rompue avec les Français, entre François Fillon et l'opinion publique donc pour nous il n'est plus possible de maintenir notre soutien. Voilà pourquoi l'UDI demande au parti Les Républicains de changer de candidat.

Qui pour le remplacer ?

Pour Franck Reynier, l'homme le plus légitime pour succéder à François Fillon, c'est celui qui est arrivé en deuxième position à la primaire. Donc Alain Juppé. Mais des hommes de talent et d'expérience il y en a aussi à l'UDI "comme Jean-Louis Borloo " assure le maire de Montélimar. En tout cas Il faut faire vite :

Les jours sont comptés pour qu'il y ait un nouveau candidat qui porte le projet politique sur lequel nous avons trouvé un accord de programme. Nous ne devons pas prendre le risque d'une défaite. Il faut que nous puissions réagir vite, c’est la raison pour laquelle l'UDI ne souhaite plus soutenir la candidature de François Fillon.