Faits divers – Justice

Soupçonné d'exhibition sexuelle, Robert Rochefort est écarté de la direction du MoDem

Par Clément Lacaton, France Bleu mardi 6 septembre 2016 à 12:37

Le président du MoDem Francois Bayrou et Robert Rochefort, alors candidat aux élections européennes, en mai 2014 à Pau.
Le président du MoDem Francois Bayrou et Robert Rochefort, alors candidat aux élections européennes, en mai 2014 à Pau. © AFP - GAIZKA IROZ

Le président du MoDem, François Bayrou, a retiré ce mardi la direction du parti à son vice-président Robert Rochefort, empêtré dans une affaire d'exhibition sexuelle présumée. Ce cadre du parti avait été interpellé mercredi 31 août, soupçonné de s'être masturbé en public dans un magasin.

Le patron du MoDem, François Bayrou, a décidé ce mardi d'écarter de la direction du mouvement son vice-président Robert Rochefort, accusé d'exhibition sexuelle. Il avait été interpellé mercredi 31 août, soupçonné de s'être masturbé dans un magasin. Il est remplacé par l'actuel porte-parole du MoDem, Yann Werhling. François Bayrou avait demandé ces derniers jours à son ancien bras-droit de démissionner.

"J'ai reconnu des choses fausses"

Robert Rochefort, également député européen, aurait été surpris en train de se masturber dans un magasin de bricolage à Vélizy dans les Yvelines, avec des enfants à proximité. Cet élu de 60 ans, ancien directeur du Credoc, s'est défendu dans un communiqué et dénonce des "accusations non fondées". Il a reconnu les faits lors de sa garde à vue, mais sous le coup de la panique selon lui : "Je ne me suis jamais exhibé devant des enfants. Je me suis fait piéger car je n'ai pas voulu passer la nuit en garde à vue. Est-ce que j'ai paniqué, est-ce que j'ai eu peur ? J'ai reconnu des choses fausses", déclarait-il vendredi.

Robert Rochefort risque jusqu'à 1.000 euros d'amende et une obligation de soins. Le maire de Pau qualifie cette affaire de "folle". "Si cette histoire est vraie, elle est grave", a commenté François Bayrou.

Partager sur :