Faits divers – Justice

VIDÉO - Révélations du Canard enchaîné : en Gironde, François Fillon dénonce des "boules puantes"

Par Olivier Uguen, France Bleu Gironde, France Bleu Maine et France Bleu mercredi 25 janvier 2017 à 11:29 Mis à jour le mercredi 25 janvier 2017 à 11:52

François Fillon en visite en Gironde sur les terres d'Alain Juppé, son rival de la primaire de la droite et du centre
François Fillon en visite en Gironde sur les terres d'Alain Juppé, son rival de la primaire de la droite et du centre © AFP

En visite en Gironde ce mercredi, le candidat de la droite à la présidentielle a réagi aux accusations d'emploi fictif de son épouse dans un article du Canard Enchaîné. "La séquence des boules puantes est ouverte". François Fillon se dit "scandalisé par le mépris et par la misogynie de cet article".

"La séquence des boules puantes est ouverte", a déploré mercredi François Fillon au début de son déplacement en Gironde, en réaction aux accusations d'emploi fictif de son épouse Pénélope dans un article du Canard Enchaîné.

"Scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article"

"Je ne ferai pas de commentaire parce qu'il n'y a rien à commenter. Et je voudrais simplement dire que je suis scandalisé par le mépris et par la misogynie de cet article", a-t-il expliqué, interrogé par des journalistes au début d'un déplacement en Gironde. "Alors, parce que c'est mon épouse, elle n'aurait pas le droit de travailler ? Imaginez un seul instant qu'un homme politique dise qu'une femme, comme le dit cet article, ne sait faire que des confitures. Toutes les féministes hurleraient !"

Une journée sur les terres d'Alain Juppé

Le candidat LR à la présidentielle passe la journée en Gironde, pour afficher sa bonne entente avec son ancien concurrent de la primaire Alain Juppé, et en pleine polémique sur la rémunération de sa femme. Selon le Canard enchaîné de cette semaine, Pénélope Fillon aurait été rémunérée pendant 8 ans comme attachée parlementaire de son mari, ou du suppléant de François Fillon, ainsi que par La Revue des deux mondes. Elle aurait reçu en tout 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires.

François Fillon visite ce mercredi le site de l'entreprise aéronautique Thalès à Mérignac. Il a ensuite prévu de déjeuner avec Alain Juppé, deux mois après la défaite du maire de Bordeaux à la primaire de la droite et du centre, avant de visiter la Cité du vin. Ces retrouvailles seront aussi l'occasion pour Virginie Calmels de lancer officiellement son propre mouvement politique, baptisé DroiteLib.

► LIRE AUSSI - Les parlementaires ont-ils le droit d'employer des proches ?