Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Frank Supplisson, le président de l'agglo de Montargis visé par une enquête pour harcèlement moral et menaces de mort

-
Par , France Bleu Orléans

C’est une information France Bleu Orléans : Frank Supplisson est de nouveau visé par une enquête préliminaire. Une enquête ouverte par le parquet de Montargis après le dépôt d’une plainte pour harcèlement moral et menaces de mort contre le président de l'agglo montargoise.

C'est une employée du Musée Girodet de Montargis qui a déposé plainte pour harcèlement moral et menaces de mort contre le président de l'agglo montargoise, Frank Supplisson
C'est une employée du Musée Girodet de Montargis qui a déposé plainte pour harcèlement moral et menaces de mort contre le président de l'agglo montargoise, Frank Supplisson © Radio France - Christophe Dupuy

Montargis, France

Après deux enquêtes préliminaires ouvertes contre X pour suspicion de prise illégale d’intérêts, dans l'affaire du « Bon Gîte » et la location d’appartements, puis celle de la terrasse du restaurant "Du pain sur la planche", deux procédures révélées par France Bleu Orléans, c’est cette fois après le dépôt d’une plainte pour harcèlement moral et menaces de mort contre Frank Supplisson que le parquet de Montargis a saisi de nouveau la police judiciaire. 

Cette nouvelle enquête, la troisième en moins d'un mois, fragilise encore un peu plus politiquement le président de l’agglomération Montargoise et Rives du Loing.

Plainte pour harcèlement moral et menaces de mort

Cette nouvelle enquête préliminaire fait suite à une plainte déposée cet été par une employée du Musée Girodet de Montargis. La plaignante, qui souhaite conserver l’anonymat, a été embauchée par Frank Supplisson lui-même en novembre, l’année dernière, pour s’occuper des mécénats et du développement des publics au sein du Musée. 

Alors qu’elle travaille sur un partenariat financier avec une banque, elle aurait découvert quelques irrégularités. Cette "indiscrétion", selon elle, lui vaut de s’attirer les foudres du président de l’agglomération montargoise. Traces écrites et témoignages à l’appui, elle a porté plainte cet été sur son lieu de vacances contre Frank Supplisson pour harcèlement moral et menaces de mort. 

Par ailleurs pour avoir critiqué sur la page Facebook du président de l’agglomération Montargoise et Rives du Loing, l’hommage de la Ville de Montargis au dirigeant chinois Deng Xiaoping, elle a fait l’objet d’un avertissement en août dernier. 

Frank Supplisson se défend 

Frank Supplisson se défend :"cette personne qui a fait l'objet d'une mesure disciplinaire prétend en réponse être harcelée, _j'attends qu'elle amène des preuves_, je suis très confiant dans la suite".

Une position de plus en plus inconfortable à la tête de l'agglo ?

Face à l’ouverture de toutes ces enquêtes préliminaires par le parquet de Montargis, la troisième en l'espace d'à peine un mois, l’ancien membre de cabinet d’Eric Besson, ministre sous Nicolas Sarkozy se dit serein : "Toutes les enquêtes sont les bienvenues, _quand on est confiant, on a rien à craindre d'une enquête_". 

A ce stade de la procédure, Frank Supplisson est présumé innocent, mais politiquement peut-il encore tenir à la tête de l’agglo de Montargis ? Après s’être défait fin août dernier de ses fonctions de maire adjoint à la Ville de Montargis, Frank Supplisson entend rester au poste de président de l'agglomération tout en se retirant petit à petit de la vie politique. "Je compte me défaire petit à petit de tous mes mandats et les tentatives de buzz sur des affaires qui n'existent pas n'ont aucun impact sur mon attitude" précise-t-il. 

Manifestation prévue  ce jeudi avant le conseil d'agglo 

Les élus de l’opposition ne seront peut-être pas de cet avis tout comme des citoyens qui vont manifester avec concert de casseroles ce jeudi 26 septembre avant la tenue dans la soirée d’un conseil d’agglo.

Choix de la station

France Bleu