Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Frappée par son compagnon, la jeune femme muette ne peut appeler les secours

mardi 30 août 2016 à 11:58 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu

L'homme habitant Talence a été condamné hier lundi par le tribunal correctionnel de Bordeaux à quatre mois de prison ferme. Reconnu coupable de violences sur sa compagne handicapée, il devra également quitter la Gironde à sa sortie de prison.

Le compagnon a été jugé par le tribunal correctionnel de Bordeaux
Le compagnon a été jugé par le tribunal correctionnel de Bordeaux © Radio France - Yves Maugue

Le jeune homme, âgé d'une vingtaine d'années, a comparu ce lundi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. A la barre, il n'a pas totalement reconnu la violence commise à l'encontre de sa compagne, raconte ce mardi le journal Sud Ouest. Son avocate a insisté sur le parcours du prévenu. Une enfance aux côtés d'un père violent puis les foyers où il a également côtoyé la violence. Il a d'ailleurs bénéficié de soins psychiatriques durant son adolescence et a été condamné à de la prison avec sursis pour des faites identiques commis dans un autre département sur une précédente petite amie.

Le jeune homme a été interpellé à Talence (agglomération bordelaise) dans l'appartement du couple en fin de semaine dernière. La victime n'avait pas vraiment pu se défendre, alerter les secours lorsqu'elle était victime des coups portés par son compagnon. Elle est muette et ne peut donc utiliser le téléphone. Son avocate a insisté devant le tribunal sur cette situation d'autant plus difficile pour la jeune femme comme facteur aggravant. Le jeune garçon violent a été condamné à quatre mois de prison ferme, huit avec sursis, l'obligation de suivre des soins à sa sortie, de ne plus contacter la victime et de ne plus résider en Gironde.