Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Fraude agricole : six personnes renvoyées en correctionnelle

-
Par , , France Bleu RCFM, France Bleu

Six personnes comparaîtront en avril 2020 devant le tribunal correctionnel d’Ajaccio. Elles sont soupçonnées de fraude aux aides européennes agricoles. Parmi les prévenus se trouve Jean-Dominique Rossi, directeur de la chambre d’agriculture de Corse-du-Sud.

Fraude agricole : six personnes renvoyées en correctionnelle
Fraude agricole : six personnes renvoyées en correctionnelle © Maxppp -

Corse, France

Le directeur de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud et sa famille à nouveau dans la tourmente. Jean–Dominique Rossi, également éleveur, devra répondre des accusations d’escroquerie et blanchiment en bande organisée.

En novembre 2018, le parquet d’Ajaccio avait ouvert une enquête pour des suspicions de fraudes aux aides agricoles européennes. Jean-Dominique Rossi, sa mère, son épouse, ses deux fils et l'un de ses employés ont été placés en garde à vue hier à la gendarmerie d'Aspretto.

Le directeur de la chambre d’agriculture de Corse du Sud a été démis de ses fonctions jusqu’à son procès et placé sous contrôle judiciaire.    

Le préjudice est estimé à 1,4 millions d'euros. C’est ce qu’indique le procureur de la République d'Ajaccio. Selon les éléments de l'enquête, le cheptel aurait été surévalué d'au moins 50 %.

L'enquête, révélée l'année dernière par le CODAF (le comité départemental anti-fraude), avait fait état de 400.000 euros d'aides perçues chaque année par l'ensemble de cette famille, qui aurait ainsi déclaré 600 hectares de surface et 530 vaches.

D’autres enquêtes en cours

D'autres cas de suspicions de fraudes sont aujourd’hui évoqués. On apprend ainsi que des enquêtes sont en cours dans la vallée de la Gravona, dans la région de Bonifacio et l'Alta Rocca. Dans la région bastiaise aussi, une autre enquête, ouverte en avril, est toujours en cours. Et puis à Lucciana, l'un des dirigeants de la FDSEA de Haute-Corse avait été épinglé par le CODAF pour des soupçons d'escroquerie et d'association de malfaiteurs. Pas d'information en revanche sur les préjudices estimés.

Les contrôles ne sont pas terminés

La campagne de contrôles sur les bénéficiaires de la PAC dans le monde agricole n'est pas terminée. Encore 650 exploitations vont être passées au crible, avait rappelé il y a quelques jours la préfète de Corse. Les services avaient commencé à s'intéresser, en premier lieu, aux plus gros bénéficiaires de ces aides.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu