Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fuites au bac : un surveillant d'un lycée de Créteil et deux élèves mis en examen

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Quatre personnes, un surveillant et sa compagne et deux lycéens scolarisés à Créteil, ont été mises en examen ce vendredi soir, soupçonnés d'être à l'origine des fuites des sujets de mathématiques du baccalauréat.

Des élèves composent pour le Bac 2019
Des élèves composent pour le Bac 2019 © Maxppp - JEAN LOUIS PRADELS

Créteil, France

La fuite proviendrait d'un lycée privé de Créteil dans le Val-de-Marne. Un surveillant de cet établissement, âgé de 37 ans, parvient à mettre la main sur les sujets de math, pourtant supposés être conservés dans un coffre. Il cherche alors à les vendre avant le début de l'épreuve et deux lycéens de cet établissement acceptent la transaction.

Les sujets transmis via Whatsapp

Les deux lycéens ont été mis en examen pour "fraude aux examens" et "recel de délits". Il leur est donc reproché d'avoir acheté le sujet puis ensuite de l'avoir transmis à d'autres lycéens via la messagerie Whatsapp, mais aussi via le site Texas Instrument Planet, un forum de discussion très utilisé par les lycéens. Ils risquent de ne plus pouvoir passer d'examen pendant 5 ans. 

Le surveillant est mis en examen pour "abus de confiance" et "complicité de fraude aux examens". Sa compagne est soupçonnée d'avoir transmis le sujet aux deux candidats de ce même établissement du Val-de-Marne, elle a été mise en examen pour "complicité de fraude aux examens et "recel de délit".    

Ces quatre personnes ont été placées sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet. Dans cette affaire, 21 personnes au total ont été interpellées à Marseille et en région parisienne depuis mardi. 17 ont été relâchées.