Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fusillades aux Izards : une situation liée à la crise sanitaire selon le syndicat de police Alliance

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un jeune homme de 19 ans été tué ce lundi soir dans une fusillade dans le quartier des Izards à Toulouse. C'est la quatrième fusillade en trois semaines. Pour Philippe Lavenu, secrétaire régional du syndicat de police Alliance, c'est lié à la reprise du trafic de drogue après le confinement.

Photo d'illustration : C'est la quatrième fusillade en moins de trois semaines dans le quartier des Izards.
Photo d'illustration : C'est la quatrième fusillade en moins de trois semaines dans le quartier des Izards. © Radio France - Marc Bertrand

Une nouvelle fusillade a éclaté ce lundi soir dans le quartier des Izards. Il est environ 23 heures quand plusieurs détonations sont entendues par les habitants du quartier. Un jeune homme de 19 ans est tué.

En trois semaines, c'est la quatrième fusillade dans le secteur. "L'été a été traversé par des règlements de compte sous fond de trafic de drogue et de lutte de territoire.  Le confinement et le déconfinement y sont pour beaucoup. Ils ont perdu beaucoup d'argent puisque les gens ne pouvaient pas circuler aussi aisément pendant le confinement", explique Philippe Lavenu, secrétaire régional du syndicat de police Alliance.

Abandon du terrain par la police

Mais ce n'est pas la seule raison selon lui. Il y a aussi l'abandon du terrain par la police dans ce quartier. "On s'aperçoit qu'on ne peut pas mailler tout le territoire et être partout à la fois. La nature n'admettant pas le vide, eux se réapproprient le territoire".

Il aimerait voir une justice plus sévère : "La police fait ce qu'elle peut avec ses moyens. La justice ne donne que des peines d'avertissement. Je n'ai rien contre les peines d'avertissement mais au lieu d'un carton jaune j'aimerais bien un carton rouge", affirme-t-il.

La semaine du 15 août, deux fusillades ont fait un mort et deux blessés dans le quartier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess