Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fusillade de Roye : les autopsies au cœur du quatrième jour de procès devant les Assises de la Somme

-
Par , , France Bleu Picardie
Amiens, France

Au quatrième jour du procès de la fusillade de Roye devant les Assises de la Somme, les résultats des autopsies sont présentés. Ils révèlent le nombre de tirs reçus par chacune des quatre victimes.

Les pièces à conviction du dossier de la fusillade de Roye
Les pièces à conviction du dossier de la fusillade de Roye © Radio France - Elodie Touchais

Les résultats des autopsies des quatre victimes de la fusillade de Roye, jugée devant les Assises de la Somme depuis ce mardi, sont présentés ce vendredi matin. Ils permettent de déterminer à quelle distance et à combien de reprises les victimes ont été visées.

Marcel Ruffet, ex-forain de 73 ans, est accusé d'avoir tué en août 2015, avec 2,29 g d'alcool dans le sang, Laurent Pruvot, 44 ans, un gendarme qui était intervenu sur l'aire d'accueil de Roye pour tenter d'immobiliser celui qui venait de tuer au fusil trois membres de la communauté des gens du voyage à Roye.

Le grand-père émasculé

D'après ces résultats, le grand-père, Michel Baumgartner, a été touché à six reprises : trois tirs de plomb à moyenne distance dans les parties génitales - ce qui pourrait traduire une volonté d’émasculer et d'humilier suggère la présidente - et au moins un tir à courte distance dans la tête. Ce dernier coup, fatal, est porté alors que l'homme est allongé. Il est tiré de si près qu'il va laisser une trace de suie sur la tempe de la victime d'après l'expert.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'arme qui a servi à tuer les quatre victimes de la fusillade de Roye
L'arme qui a servi à tuer les quatre victimes de la fusillade de Roye © Radio France - Elodie Touchais

Mallaury, la jeune maman de 19 ans retrouvée dans la caravane, a été touchée à cinq reprises. Selon la balistique, deux coups de feu ont été tirés à moins de deux mètres. L'un des deux atteint fatalement la jeune femme au cœur.

La petite fille de 8 mois, Lovely, a été touchée par un tir (qui était peut-être destiné à sa mère) alors qu'elle se trouvait dans son lit parapluie. Le gendarme Laurent Pruvot, a lui été victime d'un tir qui l'a atteint à l'épaule, le seul endroit non couvert par son gilet pare-balle. L'angle de tir a fait que la munition a traversé son corps en diagonale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'analyse de l'expert en balistique

Entendu ce vendredi après-midi aux Assises de la Somme, l'expert en balistique est formel : le tireur est bel et bien entré dans la caravane. Les trajectoires des tirs ne permettent aucun doute.

Marcel Ruffet dont la priorité, quand il est secouru pour une blessure par balle au fémur, est de savoir "combien il en a tué", témoigne un pompier à qui l'accusé aurait confié ce soir là "que j'en tue dix ou quinze, ça m'est égal".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess