Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fusillade mortelle aux Aubiers : quatre jeunes déférés mis en examen et placés en détention

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde, France Bleu

Cinq jeunes âgés de 18 à 21 ans avaient été placés en garde à vue lundi, deux jours après la fusillade mortelle dans le quartier des Aubiers, à Bordeaux, qui avait coûté la vie à un jeune de 16 ans. Quatre d'entre eux ont été mis en examen pour meurtre en bande organisée. Le cinquième a été relâché.

La fusillade mortelle s'est déroulée samedi 2 janvier dans le quartier des Aubiers, à Bordeaux.
La fusillade mortelle s'est déroulée samedi 2 janvier dans le quartier des Aubiers, à Bordeaux. © Maxppp - Thierry David

Leur garde à vue aura donc duré 96 heures, le délai maximal pour les qualifications de meurtre en bande organisée. Quatre jeunes majeurs, âgés de 18 à 21 ans, ont été déférés devant le parquet jeudi 7 janvier, après avoir été interpellé dimanche et lundi. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans la fusillade mortelle aux Aubiers, à Bordeaux, le 2 janvier, qui a coûté la vie au jeune Lionel, 16 ans, et blessé quatre autres personnes. Le cinquième jeune qui avait été interpellé a été relâché, "faute d'élément probant".

Lors de leurs auditions, ils ont nié toute implication dans le drame, mais le parquet de Bordeaux indique que "les multiples investigations réalisées par les services de la Direction zonale de la police judiciaire de Bordeaux et, en particulier, les auditions et analyses techniques diligentées ont permis de réunir des éléments graves et concordants à l'encontre de quatre d'entre eux"

Une voiture volée retrouvée carbonisée

Selon nos informations, parmi les éléments troublants retrouvés par les enquêteurs  une voiture déclarée volée le 23 novembre, a été retrouvée carbonisée mardi matin à Cubzac les ponts. Autre fait troublant,  les suspects avaient leurs téléphones éteints au moment de la fusillade. Ces jeunes venaient du quartier de Chantecrit, ils n'avaient pas d'antécédent judiciaire. Ils connaissaient tous très bien un autre adolescent victime lui aussi d'une fusillade il y a deux semaines.

Vengeance présumée

Après le défèrement des quatre suspects, une information judiciaire a été  ouverte pour "meurtre en bande organisée" et "tentative de meurtre en bande organisée", mais également pour "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime", pour des faits commis entre le 23 novembre 2020 et le 3 janvier 2021. Les suspects ont été placés en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess