Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plus de 24 heures de garde à vue à Marseille pour un membre du "Collectif du 5 novembre"

-
Par , , France Bleu Provence

Kevin Vacher a été remis en liberté. Le porte-parole du "Collectif du 5 novembre" a passé plus de 24 heures en garde à vue après la plainte d'une employée de Marseille Habitat. 150 personnes se sont rassemblées ce mardi après-midi devant le commissariat de Noailles pour le soutenir.

Un rassemblement de soutien à Kévin Vacher devant le commissariat de Noailles à Marseille
Un rassemblement de soutien à Kévin Vacher devant le commissariat de Noailles à Marseille © Radio France - David Aussillou

Marseille, France

150 personnes étaient rassemblées ce mardi après-midi  devant le commissariat de Noailles où Kevin Vacher a passé plus de 24 heures en garde à vue à la demande du parquet de Marseille. Encadrés par un important dispositif policier, les manifestants ont entonné des "libérez Kevin ! Libérez Kevin !" et dénoncent un "coup de pression politique" contre ce collectif créé après les effondrements des deux immeubles de la rue d'Aubagne qui ont fait huit morts il y a un peu moins d’un an.

Un convocation devant la justice en janvier

Un peu avant 18h00, après avoir été présenté au parquet, Kévin Vacher a finalement été remis en liberté. Il sera jugé devant le tribunal correctionnel le 30 janvier prochain pour violences volontaires avec préméditation et en réunion.  En attendant, le militant est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre au siège de Marseille Habitat.  

Une garde à vue après la plainte d'une employée de Marseille Habitat

Ce porte-parole du "Collectif du 5 Novembre" a été entendu suite à  la plainte d'une employée de Marseille Habitat, un organisme dépendant de la Ville. Cette dernière affirme avoir été blessée au doigt lors du rassemblement du collectif, il y a une semaine, pour soutenir les délogés de la rue Curiol à Marseille. 

Choix de la station

France Bleu