Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Garde à vue prolongée après la mort d'un nourrisson à Bourgoin-Jallieu

-
Par , France Bleu Isère

Dimanche à Bourgoin-Jallieu (Isère), une mère appelait les secours car elle venait, selon elle, de s'apercevoir que son bébé ne respirait plus. Elle et son compagnon ont été placés en garde à vue, qui devrait se terminer dans la journée de mardi. Le couple est soupçonné de privation de soins.

 (photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

Bourgoin-Jallieu, France

Dimanche matin à Bourgoin-Jallieu (Isère), une mère appelait les secours car elle venait, selon elle, de s'apercevoir que son bébé de onze mois ne respirait plus dans son lit. Elle et son compagnon avaient ensuite été placés en garde à vue dans la journée.

L'autopsie ne révèle aucune trace de violence mais le couple est soupçonné de privation de soins

Une autopsie a été pratiquée sur le corps du nourrisson ce lundi, et n'a révélée aucune trace de violence. On ne connaît donc pas la cause du décès mais les gardes à vue ont été prolongées car la mère de 22 ans et son nouveau compagnon de 38 ans (qui n'est pas le père de l'enfant), vivaient apparemment dans des conditions difficiles, pas forcément adaptées à un nourrisson. 

Une information judiciaire est donc ouverte sur les conditions de vie de l'enfant : le couple est soupçonné de privation de soins. Si l'enquête le confirme, la mère et le beau-père risquent une peine de réclusion criminelle. Leur garde à vue devrait se terminer dans la journée de mardi.