Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Garde à vue prolongée pour la mère soupçonnée d'avoir tué ses jumeaux à Poulainville

-
Par , France Bleu Picardie

La garde à vue de la mère des deux garçons retrouvés morts samedi à Poulainville au nord d'Amiens, est prolongée. Cette femme de 42 ans est soupçonnée d'avoir tué ses jumeaux.

Les faits se sont déroulés dans cette zone pavillonnaire de Poulainville, à proximité de la N25
Les faits se sont déroulés dans cette zone pavillonnaire de Poulainville, à proximité de la N25 © Radio France - Alexandre Lepère

La mère des jumeaux retrouvés morts samedi à Poulainville au nord d'Amiens reste en garde à vue pour assassinat et tentative d'assassinat, indique le procureur de la république d'Amiens ce jeudi après-midi à France Bleu Picardie. Elle est interrogée dans des locaux de la gendarmerie à Amiens depuis ce mercredi 13h45

Cette femme de 42 ans est soupçonnée d'avoir tué ses garçons de 13 ans, Erik et Tomas et d'avoir tenté de tuer son fils aîné de 15 ans, Théo. Ce dernier a pu sortir de l'hôpital lundi. 

Les résultats des autopsies attendus

L'hypothèse privilégiée jusqu'ici est qu'elle les a empoisonnés en leur donnant des médicaments, peut-être de la morphine. Les résultats des autopsies et des analyses toxicologiques n'ont pas encore été révélés. 

Jusqu'à ce mercredi, la mère n'avait pas pu être interrogée en raison de son état. Cette femme, en instance de divorce, et souffrant de dépression depuis plusieurs années, avait même dû être hospitalisée sous la contrainte en psychiatrie au sein de l'établissement Philippe Pinel à Amiens. 

Samedi, elle était allée voir des voisins en leur disant qu'elle avait fait "une grosse bêtise" avait indiqué le procureur de la république d'Amiens à l'occasion d'une conférence de presse lundi

Obsèques ce samedi 

Les obsèques civiles d'Erik et Tomas qui étaient scolarisés au collège Jules Verne de Rivery, auront lieu au cimetière de Poulainville ce samedi à 14 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess