Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : l'ex-compagne du forcené avait déposé trois plaintes, classées sans suite

L'ex-femme du forcené qui a tué trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme, dans la nuit de mardi à mercredi, accuse les autorités d'être restées sourdes à ses appels à l'aide. Aucune suite n'avait été donnée aux trois plaintes déposées contre lui. La Fondation des femmes dénonce un "dédain" de la justice.

Le hameau près de St Just dans le Puy-de-Dôme où Frédérik Limol a tué trois gendarmes mardi soir.
Le hameau près de St Just dans le Puy-de-Dôme où Frédérik Limol a tué trois gendarmes mardi soir. © Maxppp - Richard Brunel

Au moins trois plaintes, classées sans suite. L'ex-femme de l'homme qui a tué trois gendarmes à Saint-Just (Puy-de-Dôme) dans la nuit de mardi à mercredi affirme qu'il avait juré de faire de sa vie un enfer, mais n'a jamais obtenu la protection des autorités. La Fondation des femmes dénonce la non-prise en compte des témoignages de victimes de violences conjugales.

Indignation de la Fondation des femmes

"Elle s'est retrouvée, comme beaucoup de femmes, dans cet angle mort où soit vous arrivez avec des bleus de partout et on vous entend, et encore, soit vous avez l'air bien propre sur vous et on vous demande pourquoi vous venez déposer plainte", déclare Me Wissam Bayeh, avocat au barreau de l'Ardèche, qui défend l'ex-femme de Frédérik Limol. Pour Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes, "si elle a porté trois fois plainte, et qu'aucune de ses plaintes n'a abouti à ne serait-ce que lui confisquer ses armes, c'est qu'il y a évidemment des dysfonctionnements" au sein de la justice française.

Me Wissam Bayeh, avocat de l'ex-femme de Frédérik Limol

"Il faut déployer une véritable culture de la protection", affirme Anne-Cécile Mailfert. "Il faut être dans la détection, il faut prendre vraiment au sérieux les témoignages des femmes. Il faut qu'il y ait des moyens conséquents sur la table. Il faut que les policiers et les gendarmes aient le temps de prendre leur témoignage, de les écouter, de les entendre. Et puis il faut juste appliquer les lois." La présidente de la Fondation des femmes, une meilleure prise en compte des témoignages de l'ex-femme du tueur aurait permis d'éviter le drame : "Si ces trois gendarmes sont morts, c'est de la faute de nos institutions, c'est la faute de nos gouvernements".

L'assassin érigé en "héros" par un groupuscule nazi

L'ex-femme de Frédérik Limol est aujourd'hui sous protection policière, après qu'un groupuscule ouvertement nazi a célébré les meurtres de son ex-mari, la pointant comme responsable de son passage à l'acte. L'homme avait été identifié par le procureur de la république de Clermont-Ferrand Eric Maillaud comme "un catholique très pratiquant, voire extrémiste", adepte du "survivalisme" et persuadé de l'arrivée prochaine de la fin du monde.  Il est décrit sur le site internet de ce groupe comme un "héros" et accuse son ex-femme d'avoir voulu le "détruire", provoquant ainsi son passage à l'acte.

Le site de ce groupuscule utilise comme symbole le totenkopf, emblème de la 3ème division SS de l'Allemagne nazie.
Le site de ce groupuscule utilise comme symbole le totenkopf, emblème de la 3ème division SS de l'Allemagne nazie. - Capture d'écran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess