Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric à Belfort : fin de la phase de négociations sur le plan social

-
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après plusieurs semaines de discussions, la phase de négociations sur le plan social lancé au printemps par General Electric, se termine ce jeudi. 485 suppressions de postes sont prévues dans le Territoire de Belfort.

Le plan social prévoit 485 suppressions de postes dans la filière turbines à gaz
Le plan social prévoit 485 suppressions de postes dans la filière turbines à gaz © Radio France - Mélanie Juvé

Belfort, France

Les négociations autour du plan social de General Electric à Belfort et Bourogne se terminent ce jeudi.  Le plan de sauvegarde de l'emploi sera ensuite remis aux services de l'Etat vendredi. Plus précisément à la direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi qui le validera dans un délai de 2 à 3 semaines. Dans la filière turbines à gaz, 485 postes vont être supprimés. Soit 27% des effectifs.  

Les conditions financières de départ vont être dévoilées aux salariés

Dans ce document clé, on devrait en savoir plus sur les conditions de départ. Il est composé de deux parties : le livre 1 qui parle des conditions financières de départ, mais aussi à partir de quel âge les salariés peuvent prétendre à un départ en retraite anticipé. Deux syndicats sur trois ont donné leur feu vert à ce document. La CFE-CGC estime que ces conditions sont "favorables". Ces mesures seront dévoilés aux salariés par la direction en début de semaine prochaine. 

Projet catastrophique pour les syndicats

Il y a ensuite le livre 2, pour ceux qui restent . Il détermine comment les services vont être réorganisés et revient sur les raisons du plan social. Les syndicats vont rendre un accord négatif car pour eux le projet de la direction reste "catastrophique" en l'état. Selon eux, l'avenir du site industriel n'est pas assuré.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu