Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Geneviève de Fontenay : « 60 ans de miss, ça commence à bien faire ! »

mardi 1 décembre 2015 à 18:14 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Geneviève de Fontenay commence à en avoir marre des élections de miss. La dame au chapeau assistera samedi 5 décembre, pour la dernière fois en Lorraine, à une élection de miss. Elle ne digère pas l’arrivée de Ludovic Faroult au comité miss Prestige national.

Geneviève de Fontenay.
Geneviève de Fontenay.

Longwy, France

Miss prestige Lorraine 2015 sera élue samedi 5 décembre au cinéma Utopolis de Longwy, et il se trouve que c'est la ville natale de Geneviève de Fontenay. La dame au chapeau organisera là sa dernière élection, en collaboration avec Mathieu Ciancanelli, commerçant à Villerupt. C'est donc un gala qui marquera sa carrière.

Geneviève de Fontenay a décidé de s’effacer doucement du comité miss Prestige national dont elle est présidente d’honneur. Elle ne digère pas le choix de la présidente, Christiane Lillio, de faire appel à Ludovic Faroult. L'ancien délégué en Lorraine du comité concurrent, celui de Miss France Endemol.

Je me suis dit ferme ta gueule !

Ludovic Faroult avait été remercié suite aux révélations de France Bleu Lorraine sur des soupçons de harcèlement moral et de gestes déplacés sur des candidates. La présidente de miss Prestige national n'a pas expliqué pourquoi elle l'embauchait. Pour l'instant, le dialogue est compliqué. Geneviève de Fontenay : « Christiane Lillio a déclaré dans le Républicain lorrain qu’il était très difficile de composer avec une dame âgée de 83 ans. Alors, je me suis dit Geneviève ferme ta gueule mais en même temps je suis en Lorraine, je suis chez moi ! »

Geneviève de Fontenay.

« Je ne veux pas d’un délégué qui ne représenterait pas ce que nous recherchons. Si Christiane Lillio n’est pas capable de trouver quelqu’un en dehors des récupérations, ce n’est pas une garantie. Je l’ai déjà rencontré Ludovic Faroult, mais il a préféré parti au comité miss France. Il naviguait un peu à droite à gauche ».

A ce jour, la présidente du comité miss Prestige national, Christiane Lillio, n'a pas répondu à la sollicitation de France Bleu Lorraine. Une rencontre avec Geneviève de Fontenay est prévue le 16 janvier pour parler de Ludovic Faroult. Si aucun terrain d'entente n'est trouvé, cette élection à Longwy risquera d'être la dernière que Geneviève de Fontenay organisera.

Retour inédit chez elle à Longwy

Forcément, Geneviève est émue à l'idée de revenir sur cette terre ouvrière qui l'a vue naitre : « je n’aurais jamais imaginé quand j’étais enfant à Longwy que j’organiserai une élection de miss dans ma cité natale. Mais bon, maintenant je ne suis plus très motivée par des élections, ça me gène. Quand je vois tous les malheurs et la détresse du monde, ce monde des miss devient dérisoire. Donc c’est pour ça que je me dis 60 ans de miss, ça commence à bien faire. »

Geneviève de Fontenay est émue de revenir sur cette terre qui l'a vue naître.

Ce sera donc peut-être la dernière chance de voir Geneviève de Fontenay couronner une miss. Rendez-vous samedi à 20 heures au cinéma Utopolis de Longwy. Il y a neuf candidates, mais les jeunes filles peuvent postuler jusqu'à samedi 14 heures.