Faits divers – Justice

Génocide au Rwanda : un médecin arrêté à l'hôpital de Vire

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 20 mars 2014 à 16:46

Un médecin rwandais de l'hôpital de Vire dans le Calvados a été interpellé ce mardi. Il est soupçonné d'avoir participé au génocide rwandais en 1994.

Un médecin rwandais installé en France est mis en examen pour génocide et crimes contre l'humanité. Il aurait participé au génocide rwandais en 1994. Ce génocide a fait 800.000 morts dont une majorité de Tutsi.

Poursuivi depuis 2009

Charles Twagira a été arrêté mardi à Vire, dans le Calvados. Il travaillait à l'hôpital de Vire. Son placement en détention est requis.

Charles Twagira est visé depuis décembre 2009 par une information judiciaire. Le Collectif des parties civiles pour le Rwanda a porté plainte contre lui. Cette association traque les génocidaires rwandais réfugiés en France.

Réfugié en France après le génocide

En 1994, Charles Twagira était à la tête d'un hôpital d'une ville de l'ouest du Rwanda où des massacres de masse ont été commis durant le génocide. Depuis, le médecin rwandais avait trouvé refuge en France. Il a travaillé à l'hôpital de Rouen où son contrat n'a pas été renouvelé. Il a ensuite vécu à Évreux. Enfin, il exerçait à Vire depuis plusieurs mois.

Selon le président du Collectif des parties civiles pour le Rwanda, Alain Gauthier, la direction de l'hôpital de Vire savait que Charles Twagira était soupçonné d'être un génocidaire.

Cette affaire arrive moins d'une semaine après la première condamnation en France d'un génocidaire rwandais, Pascal Simbikangwa, condamné à 25 ans de réclusion. Il a fait appel de ce verdict.