Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérald Darmanin a inauguré le commissariat de Bourgoin-Jallieu

-
Par , France Bleu Isère

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, était au commissariat de Bourgoin-Jallieu (Isère) pour son inauguration ce mercredi 27 janvier. Un équipement que les fonctionnaires de police ont attendu pendant plus de 20 ans.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ce mercredi 27 septembre à l'issue de sa visite berjalienne.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ce mercredi 27 septembre à l'issue de sa visite berjalienne. © Radio France - Céline Loizeau

C'est souvent le cas pour les visites ministérielles, ça va vite, tout est minuté. La visite de Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, pour l'inauguration du commissariat de Bourgoin-Jallieu n'a pas échappé à la règle. Une visite de 45-50 minutes. Le ministre est reparti vers 17h30, à temps donc pour que cette inauguration respecte le couvre-feu.

Dans le hall du commissariat, où le ministre a dévoilé une plaque inaugurale, on était là loin des jauges imposées dans les petites boutiques, par exemple. Une visite ministérielle attire toujours et il y avait beaucoup, beaucoup de monde, notamment beaucoup d'élus, certes masqués. Étaient notamment présents plusieurs membres du conseil municipal, dont le maire Vincent Chriqui; trois députées (les députées LREM Cendra Motin et Marjolaine Meynier-Millefert, ainsi que la députée Modem Elodie Jacquier-Laforge); le sénateur LREM Didier Rambaud, etc.

"Je suis là pour protéger ceux qui nous protègent"- Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

Gérald Darmanin a échangé -hors présence de la presse, pas autorisée à suivre cette séquence- pendant une vingtaine de minutes avec des policiers berjalliens. Alors qu'un malaise traverse une partie de la profession qui se dit lassée d'être taxée de racisme ou de violences, le ministre a évoqué les moyens supplémentaires, humains, comme matériels. "Ce sont des preuves d'amour (...) Je suis là pour protéger ceux qui nous protègent", dit-il, évoquant là aussi les gendarmes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quant aux demandes de ruptures conventionnelles formulées par quelque 200 policiers isérois, en décembre, le ministre répond pour ceux qui souhaitent partir qu'il a porté la loi fonction publique dans ce sens, "mais s'il s'agissait d'un mouvement d'humeur qui pouvait être compréhensible, il s'agit désormais de voir que l'Etat est au rendez-vous des moyens et qu'il faut désormais travailler au service de nos concitoyens."

Le ministre de l'Intérieur en compagnie du Commandant Fayolle et du maire de Bourgoin-Jallieu, Vincent Chriqui.
Le ministre de l'Intérieur en compagnie du Commandant Fayolle et du maire de Bourgoin-Jallieu, Vincent Chriqui. © Radio France - Céline Loizeau

Pas de vaccination plus rapide pour les policiers dit le ministre...

Le syndicat Unsa, localement, demandait à ce que les policiers puissent être vaccinés rapidement contre le coronavirus. Le ministre répond que "la priorité est les plus de 75 ans et les gens qui ont des comorbidités (...) Il faut que chacun comprenne que le geste citoyen c'est de vacciner d'abord ceux qui risquent le plus de mourir du coronavirus."

...et un petit tacle au maire de Grenoble, Eric Piolle

Interrogé aussi sur cette crèche grenobloise qui a dû fermer sous la menace de dealers, Gérald Darmanin a d'abord tenu "à remercier la police nationale, qui sous l'autorité du préfet, a travaillé pour démanteler ses réseaux, pour arrêter ces personnes. (...) Je me permets de relayer le travail très important que font les policiers nationaux -et j'ai malheureusement eu l'occasion de le dire- sans trop de soutien de la ville de Grenoble. On aurait bien voulu qu'il y ait des caméras de vidéosurveillance autour de ce site comme c'est le cas ici à Bourgoin-Jallieu. Je redis au maire de Grenoble que l'argent que je lui ai proposé au nom de l'Etat, M. le Préfet lui a écrit, plusieurs fois je lui ai écrit, il ne nous a pas répondu, on est prêt à financer des caméras de vidéoprotection qui aideraient les policiers et nos concitoyens. Je refais un nouvel appel parce que je crois que devant les questions de sécurité il ne peut y avoir de politique politicienne." 

Qu'en est-il du projet de théâtre non loin du commissariat ?

La maison bourgeoise, située en face du nouveau commissariat, vétuste et peu fonctionnelle, a abrité pendant des années le commissariat. Et elle est liée au projet de nouveau théâtre. On se souvient qu'en mars 2010 le théâtre Jean-Vilar a brûlé et qu'aucun projet de construction n'a pu aboutir depuis. Les séances du théâtre se font aujourd'hui à la salle polyvalente. 

Cette transformation de ces deux parcelles, avenue Barbusse, a pris un peu de retard. A l'été 2019, lors de la présentation de l'esprit du projet, la mairie avait évoqué 2023. Ce sera plutôt 2024 indique le maire Vincent Chriqui.

Vincent Chriqui, maire LR de Bourgoin-Jallieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess