Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Gérald Darmanin demande l'expulsion de 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation

-
Par , France Bleu
France

Après la décapitation d'un professeur d'histoire à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Gérald Darmanin va demander aux préfets d'expulser 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste, selon les informations recueillies par franceinfo ce dimanche.

Gérald Darmanin va demander aux préfets d'expulser 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste.
Gérald Darmanin va demander aux préfets d'expulser 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste. © Maxppp - Sébastien Muylaert

Près de deux jours après l'attaque contre Samuel Paty, professeur d'histoire décapité dans les Yvelines, le ministre de l'Intérieur prépare une mesure choc. Selon une information d'Europe 1 confirmée par franceinfo, Gérald Darmanin va demander aux préfets d'expulser 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste.

Parmi ces 231 étrangers, 180 sont actuellement incarcérés

Parmi ces 231 étrangers, 180 sont actuellement incarcérés et 51 autres qui sont en liberté vont être interpellés, a confirmé une source proche du dossier à franceinfo. 

Le ministre de l'Intérieur s'est d'ailleurs rendu au Maroc dans la semaine pour demander au gouvernement marocain de récupérer neuf de ses ressortissants radicalisés en situation irrégulière. Ce voyage du ministre au Maroc était prévu depuis longtemps mais l'annonce de ces expulsions a été précipitée par l'attaque de Conflans-Sainte-Honorine.

"Le niveau de menace terroriste reste élevé"

Samedi 17 octobre, le ministre a rappelé que "le niveau de menace terroriste" restait "élevé". Il a par ailleurs appelé les préfets à prendre "immédiatement toutes les mesures afin de garantir la sécurité des citoyens" qui participeront aux mobilisations en soutien à Samuel Paty. Des dizaines de rassemblements sont prévus partout en France ce dimanche pour rendre hommage au professeur. 

Pour rappel, le parquet national antiterroriste s'est immédiatement saisi de l'enquête après l'attaque contre cet enseignant qui avait organisé un débat autour des caricatures de Mahomet avec ses élèves début octobre. L'assaillant, lui, a revendiqué l'attaque sur Twitter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess