Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Gérald Darmanin insulté pendant la cérémonie pour le père Hamel, 11 interpellations

Le ministre de l'Intérieur a été pris à partie lors de son discours ce dimanche, durant la cérémonie d'hommages au père Hamel, assassiné il y a quatre ans à Saint-Etienne-du-Rouvray. 11 personnes ont été interpellées.

Gérald Darmanin lors de son discours durant la cérémonie en hommage au Père Hamel.
Gérald Darmanin lors de son discours durant la cérémonie en hommage au Père Hamel. © AFP - Sameer Al-DOUMY

Gérald Darmanin était en déplacement ce dimanche à Saint-Etienne-du-Rouvray pour des cérémonies d'hommages au père Hamel, quatre ans après son assassinat par des terroristes. En plein discours, des manifestants ont pris à partie le ministre de l'Intérieur en criant "Darmanin sale violeur". La nomination du ministre, qui fait l'objet d'une accusation de viol, a été très critiquée. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quatre personnes en garde à vue 

Selon la préfecture de Seine-Maritime, "onze personnes ont été interpellées et auditionnées, quatre sont en garde à vue pour outrage, et toutes sont verbalisées pour manifestation interdite".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Selon la préfecture, le secteur où se tenaient les hommages n'était pas fermé : "Même s'il y avait une interdiction de manifester, le secteur était ouvert au public". Les personnes interpellées sont "connues pour leur appartenance à la mouvance gilets jaunes et ultra gauche", et les mots proférés ne sont pas le fait de féministes, selon une source proche du dossier à l'AFP. 

La préfecture rappelle "qu'il est scandaleux de profiter d'une cérémonie de recueillement" pour commettre ce type de manifestation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess