Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérald Darmanin répond à Éric Piolle : "manque d'implication de la ville dans le domaine de la sécurité"

-
Par , France Bleu Isère

Courrier acide de Gérald Darmanin, proposition de débat ce soir venant d'Éric Piolle : la polémique née des vidéos de dealers du quartier Mistral se poursuit. Le ministre de l'intérieur notait des insuffisances dans la sécurité à Grenoble, le maire ne lâche pas le morceau.

Gérald Darmanin et Eric Piolle
Gérald Darmanin et Eric Piolle © Maxppp - maxppp

"Nous avons écrit au ministère, et nous n'avons pas de réponse" déplorait le maire de Grenoble, Éric Piolle. Il peut au moins considérer que la réponse est enfin arrivée, mais ce n'est sans doute pas celle qu'il attendait.

Gérald Darmanin a pris sa plume (lire ci-dessous) pour analyser, de son point de vue, la politique de lutte contre la délinquance à Grenoble. Il parle de "discours angéliques" et pointe des lacunes, rappelle les efforts de l'État sur les moyens déployés et tacle le maire de Grenoble sur ses positions politiques.

Après l'épisode des vidéos tournées dans le quartier Mistral, la polémique n'a fait qu'enfler. Le maire de la ville déplorait une "opération de com', un coup de menton" mercredi soir. La visite du préfet à Mistral, à laquelle il n'a pas été associé, n'a pour le moment pas permis d'interpeller les personnes qui sont sur les vidéos du quartier Mistral et qui font polémique. 

Et pourquoi pas un débat ?

Dans la foulée de ce courrier, Éric Piolle lui aussi saisit la balle au bond et propose un "débat républicain" au ministre de l'intérieur. Le maire de Grenoble estime que ce serait une manière de sortir de cette polémique "par le haut" mais tacle lui aussi le courrier du ministre "trop vite et trop mal écrit".

Le courrier du ministère de l'intérieur à Éric Piolle 1/2
Le courrier du ministère de l'intérieur à Éric Piolle 1/2 © Radio France - Ministère de l'intérieur
La lettre de Darmanin à Piolle, 2/2
La lettre de Darmanin à Piolle, 2/2 - Ministère de l'intérieur
Choix de la station

À venir dansDanssecondess