Faits divers – Justice DOSSIER : Germanwings : le crash volontaire de l’A320

Germanwings : un an après le crash de l'Airbus A320

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Azur, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu mercredi 23 mars 2016 à 16:49

Un an après le crash de la Germanwings (illustration).
Un an après le crash de la Germanwings (illustration). © Maxppp -

Il y a un an, le 24 mars 2015, un Airbus A320 de la Germanwings s’écrase dans les Alpes-de-Haute-Provence. D'après l'enquête, c’est l’acte volontaire du copilote, Andreas Lubitz. Un an après, retour sur le drame qui a fait 149 victimes.

Mercredi 23 mars 2016, en fin d'après-midi, une cérémonie en mémoire des 149 victimes se déroule à Marseille, au Parc Chanot, en présence des proches. Une plaque commémorative a été dévoilée à Barcelone, point de départ du vol en mars 2015 et une autre devrait l'être à Düsseldorf, sa destination.

Plus de 600 personnes sont attendues jeudi au Vernet, près des lieux de l'accident, un an jour pour jour après la catastrophe, pour une commémoration. La cérémonie débutera par la lecture des prénoms des victimes devant la stèle de pierre. Une minute de silence sera observée à 10h41, l'heure exacte du crash.

Bataille juridique entre les proches et la compagnie

La cause directe de l’accident est connue depuis longtemps. À la fois suicidaire et dépressif, le copilote allemand Andreas Lubitz a volontairement précipité l’avion sur la montagne, le 24 mars 2015. Le crash a provoqué la mort des 150 personnes à bord, 144 passagers et six membres d'équipage.

Mais certains membres des familles et des proches des victimes refusent de se satisfaire de l’absence de poursuites contre la Germanwings et réclament des compensations financières. De leur côté, les enquêteurs du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) recommandent un meilleur suivi médical et psychologique des pilotes pour améliorer la sécurité des vols.

Les grandes étapes depuis un an

2016, les conclusions et préconisations du BEA

13 MARS 2016 - Le BEA préconise un meilleur suivi médical des pilotes. Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) confirme le scénario d'un crash volontaire de l'A320 de la Germanwings le 24 mars 2015 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Les enquêteurs recommandent un meilleur suivi médical et psychologique des pilotes pour améliorer la sécurité des vols.

La Germanwings a été montrée du doigt jeudi 11 juin 2015 au soir lors de nouvelles révélations des enquêteurs. Andreas Lubitz, avait consulté 41 médecins en cinq ans, ce qui aurait dû alerter ses employeurs sur son état de santé psychique.

2015, la catastrophe et les conséquences judiciaires

18 JUIN 20125 - Le procureur de la République a annoncé ce jeudi 18 juin 2015 l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicides involontaires, suite au crash d'un Airbus de la  Germanwings qui a fait 149 victimes dans les Alpes françaises en mars dernier.

25 MARS 2015 - À Seyne-les-Alpes, les secours et l'accueil des familles s'organisent. Au lendemain du crash de l'Airbus A320 de la Germanwings les hélicoptères doivent reprendre les recherches. C'est à Seyne-les-Alpes qu'est organisé le PC opérationnel, c'est aussi là que sont attendues les familles des victimes.

24 MARS 2015 - Le crash d'un A320 de Germanwings fait 150 morts. Un avion Airbus A320, de Barcelone à Düsseldorf, s'est écrasé, au matin dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'appareil appartenait à la compagnie Germanwings. Il transportait 144 passagers et six membres d'équipage. Il n'y a aucun survivant selon le gouvernement.

Une boîte noire a été retrouvée endommagée, "mais exploitable". Huit minutes de chute : tout ce qu'on sait du crash de l'Airbus A320 de GermanWings.