Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Gers : deux mineurs placés en garde à vue après l'incendie de la cathédrale d'Éauze

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Occitanie

Deux mineurs de 15 ans étaient en garde à vue ce mardi. Ils ont reconnu leur participation dans l'incendie de la cathédrale d'Éauze le 12 novembre dernier. Les jeunes assurent que l'incendie n'était pas voulu. Ils seront convoqués devant le juge des enfants le 29 janvier et mis en examen.

Deux jeunes de 15 ans ont reconnu leur participation dans l'incendie de la cathédrale d'Éauze (Gers).
Deux jeunes de 15 ans ont reconnu leur participation dans l'incendie de la cathédrale d'Éauze (Gers). - Google Street View

Eauze, France

Deux mineurs de 15 ans étaient en garde à vue ce mardi dans le Gers. Deux semaines après l'incendie de la cathédrale Saint-Luperc d'Éauze, les jeunes ont reconnu leur participation. Ils assurent que l'incendie n'était pas voulu, et sont quelque peu dépassés par les conséquences de leurs actes...

D'après leur récit, ils sont entrés dans la cathédrale pour se protéger du froid et fumer des joints. Puis l'un d'eux a allumé une bougie et l'a déposé sur le tête de la statue de Notre-Dame de Fatima. L'autre a pris un crucifix avant d'allumer des bougies tout autour. Sauf que les deux jeunes sont partis sans éteindre les bougies... C'est dans la presse qu'ils découvrent que leur petite virée s'est transformée en incendie. Ils n'osent pas se dénoncer directement, mais sont finalement interpellés dans le cadre de l'enquête. 

Convoqués devant le juge des enfants

Ils vont désormais devoir répondre de leurs actes. Ils seront convoqués devant le juge des enfants le 29 janvier et mis en examen pour "dégradations d'un édifice affecté au culte commises en réunion", selon le Parquet.

Dans la cathédrale, les dégâts sont importants. La statue en résine de Notre-Dame de Fatima et un petit meuble ont brûlé. La fumée a noirci tous les murs. "De la suie recouvre les murs, un tableau, la rosace, les vitraux et même l'orgue", avait alors expliqué le maire d'Éauze, Michel Gabas. Selon lui, les dégâts s'élèvent à 150 000 euros. Tout doit être nettoyé à l'intérieur avant de pouvoir rouvrir la cathédrale.

L'inscription qui avait été identifiée par les enquêteurs sur une porte condamnée de l'église, "Satan est plus fort que Dieu", date d'avant l'incendie, selon le Parquet. C'est ce qu'ont montré des photographies prises antérieurement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu