Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gers : un an après s’être remarié, un octogénaire tue son épouse avant de se suicider

-
Par , France Bleu Occitanie

Dans leur maison de Pessan dans le Gers, le retraité de 81 ans a tué sa femme de 49 ans, avant de retourner l’arme contre lui. Le couple était marié depuis un an. Une infidélité serait à l’origine de ce féminicide.

Le drame s'est produit dans cette maison de la route de Roquetaillade sur la commune de Pessan dans le Gers
Le drame s'est produit dans cette maison de la route de Roquetaillade sur la commune de Pessan dans le Gers - @Google View

Pessan, France

Il avait refait sa vie. Cet homme de 81 ans, retraité de la fonction publique, s’était remarié pour la troisième fois en Juillet 2018 dans son village de Pessan dans le Gers. Sa nouvelle épouse venue du Gabon était beaucoup plus jeune que lui, 32 ans d’écart. Un an plus tard, cet octogénaire a abattu  son épouse, avant de se suicider, dans le huis clos de la maison familiale aux abords de ce village de moins de 700 habitants.

C’est la fille aînée du retraité qui a fait la découverte Mardi matin. Selon les constatations des gendarmes, c’est alors que son épouse était encore allongée sur son lit qu’il lui a tiré une balle dans la tête avec son fusil. Puis il a retourné l’arme contre lui.

Un féminicide suivi d’un suicide

Selon la procureure d’Auch Charlotte Beluet, tout démontre qu’il s’agit d’un « féminicide suivi d’un suicide », "L'enquête débute juste mais il s'agit de l'hypothèse la plus probable", les premiers éléments excluant l'intervention d'un tiers, indique la procureure.

Les autorités n'ont pas été saisies de faits de violences au sein du couple, mais la victime avait récemment contacté le Centre d'information aux droits des femmes et familles. Le retraité de 81 ans aurait découvert une liaison de son épouse avec un autre homme, c’est ce qu’il a indiqué dans une note laissée sur place avant son geste fatal.

Un 3eme remariage avec une femme venue du Gabon

L’octogénaire, père de trois enfants, en était à son troisième mariage. Installé à Pessan depuis la fin des années 70, « il avait connu des difficultés familiales – explique le maire de la commune Jacques Sérès - il avait de la peine à vivre seul, il avait donc entrepris des démarches avec cette femme venue du Gabon, beaucoup plus jeune que lui. Le fait incompréhensible, c’est qu’il l’ait entraîné dans cette tragédie. Il était là depuis une trentaine d’année, personne ne pouvait penser qu’un jour un tel acte se produirait dans notre petit village si calme et si paisible habituellement. Nous sommes sous le choc » ajoute le maire de la commune .

" le village est sous le choc" - le maire de Pessan Jacques Sérès

En 2018, 121 femmes ont été tuées en France lors de violences conjugales, soit une tous les trois jours, selon le ministère de l'Intérieur. Le Collectif Féminicides par compagnon ou ex a comptabilisé 93 cas depuis le début de l'année, sans recenser ce drame de Pessan.  

Choix de la station

France Bleu