Faits divers – Justice

Gestes qui sauvent : chaque minute compte

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse lundi 7 novembre 2016 à 6:10

Les pompiers préparent une ambulance
Les pompiers préparent une ambulance © Radio France - Philippe Paupert

Une jeune femme a été sauvée de la noyade par des amis. Une autre a eu la vie sauve après s'être étouffée en mangeant. Les gestes qui sauvent sont Grande Cause Nationale 2016. Chacun peut sauver une vie en intervenant rapidement.

Après les attentats de novembre 2015, la campagne "Adoptons les comportements qui sauvent" est la Grande Cause Nationale 2016.

Le ministère de l’Intérieur organise des séances d’initiation gratuite de deux heures avec les pompiers, la Croix Rouge, la Protection civile et tous les acteurs des premiers secours pour apprendre comment alerter les secours, masser, défibriller et traiter les hémorragies.

Chaque minute compte. Lors d'accident de la vie quotidienne, ces gestes d'urgence peuvent sauver des vies sur la route, au bord des piscines ou au travail.

"La dame serait décédée dans le restaurant si le client n'avait pas fait le bon geste" Capitaine David Munoz, médecin et pompier volontaire

Une jeune femme a été sauvée par ses amis: elle avait fait un arrêt cardiaque en sautant dans la piscine mais ses proches connaissaient les gestes qui sauvent. Le pompier garde aussi en mémoire une vie sauvée dans un restaurant par un client qui a eu le bon réflexe: il a compressé la cage thoracique pour expulser le morceau de viande qui obstruait les voies respiratoires

Capitaine David Munoz: "la dame serait décédée dans le restaurant sans l'intervention d'un client"

Samedi 12 novembre sera le Samedi Qui Sauve avec des formations dans les centres de secours avec les pompiers. Les pompiers apprécient que les citoyens se forment aux gestes d'urgence. Lors d'un accident, chaque minute compte et l'intervention d'un témoin peut sauver une vie.

Le capitaine David Munoz, pompier volontaire, également médecin urgentiste à Carpentras, se souvient de vies sauvées par des gestes pratiqués par des proches des victimes.

"La jeune fille a fait un arrêt cardiaque en sautant dans la piscine. Ses amis lui ont sauvé la vie. Ils connaissaient les gestes qui sauvent" Capitaine David Munoz, médecin et pompier volontaire

Capitaine David Munoz: "ses amis lui ont sauvé la vie après un arrêt cardiaque dans la piscine"