Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Côte-d'Or : la participation citoyenne pour lutter contre l'insécurité ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Près de 200 maires de la Haute-Côte-d'Or étaient réunis à Montbard ce mardi, dans le cadre d'une réunion avec le sous-préfet Joël Bourgeot et des gradés de la gendarmerie. L'occasion d'avancer des pistes pour lutter contre l'insécurité sur ce territoire.

Cette réunion était l'occasion de faire le point sur la sécurité en Haute Côte d'Or.
Cette réunion était l'occasion de faire le point sur la sécurité en Haute Côte d'Or. © Radio France - Elie Abergel

"La participation citoyenne, c'est faire des citoyens des acteurs de la sécurité" comme le sous-préfet de l'arrondissement de Montbard Joël Bourgeot. "Ce dispositif a déjà été testé et approuvé dans une commune" poursuit le fonctionnaire. La participation citoyenne est un dispositif que l'État souhaite mettre en place dans le cadre de son plan "police de sécurité du quotidien". Ce dispositif repose sur la coopération entre les citoyens et la gendarmerie, le tout encadré entre autres par la préfecture. 

Plus officiel que les "voisins vigilants"

"La principale différence avec les dispositifs dits 'voisins vigilants' qui peuvent exister ici ou là, _c'est qu'il s'agit de quelque chose d'officiel_, où les riverains sont en liens avec la gendarmerie" explique le commandant Philippe Wingler. 

Les maires des communes rurales sont souvent exposés à des délits routiers.  - Radio France
Les maires des communes rurales sont souvent exposés à des délits routiers. © Radio France - Elie Abergel

Chez les maires, la participation citoyenne semble être bien accueillie. "J'avais essayé de lancer quelque chose de similaire il y a plusieurs années, mais ça n'a pas marché", raconte Jean-Philippe Meslin, le maire de Saulieu, visiblement ravi. "Ce n'est pas de la surveillance, il s'agit simplement d'être vigilant" continue l'édile. 

Les fiches S pour les maires ? 

"_Personne n'est à l'abri d'un cambriolage_, et la participation citoyenne permet de recueillir des indices précieux, comme la plaque d'immatriculation d'une voiture", poursuit Jean-Philippe Meslin.  

Présent à la réunion, le maire de Saulieu avait une autre doléance. "Il faut que les maires aient accès aux fiches S" explique l'élu "on assiste parfois à des comportements suspicieux dans nos communes, nous avons besoin de savoir à côté de qui nous vivons" a lancé M. Melsin au sous-préfet Joël Bourgeot. 

Sur ce sujet délicat,  Joël Bourgeot s'est contenté de répondre qu'il "ferait remonter l'information", tout en soulignant "il ne m'appartient pas de commenter les textes de loi actuels". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu