Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gifles, coups de poings, jet de cendrier : un Lavallois violent envers son ex-femme et ses enfants condamné

-
Par , , France Bleu Mayenne

Un Lavallois de 48 ans a été condamné par le tribunal de Laval ce vendredi à 10 mois de prison ferme pour violences conjugales. Le prévenu avait déjà été condamné à trois reprises.

Le tribunal de Laval - image d'illustration.
Le tribunal de Laval - image d'illustration. © Radio France - Charlotte Coutard

Chailland, France

Un Lavallois de 48 ans condamné ce vendredi à dix mois de prison ferme par le tribunal de Laval. À plusieurs reprises ces 20 dernières années, il s'est montré violent envers son ex-compagne et ses enfants.

"On va fêter vos 20 ans de violences conjugales. Il faut que la honte change de camp" - La procureure de la République de Laval.

Les derniers faits de violence remonte au 2 décembre 2018 à Chailland en Mayenne. "On va fêter vos 20 ans de violences conjugales. Il faut que la honte change de camp" lance pendant le procès la procureure de la République au prévenu mais aussi à son ancienne compagne présente à l'audience. La victime restera prostrée, le regard baissé. 

Un cendrier lancé sur sa fille

Des gifles, des coups des poings, des insultes elle en subit régulièrement. Son compagnon a déjà été condamné à trois reprises. Les coups avait cessé pendant quelques années quand il a arrêté de boire de l'alcool. Mais le mari violent a recommencé en 2016 : l'alcool et les coups. Souvent leurs enfants sont présents et ils sont aussi victimes

Un cendrier lancé sur sa fille, une main serrée autour du coup de son fils. "Ils font tout pour être le moins possible à la maison, ils ne veulent plus vous voir" raconte la présidente du tribunal. Depuis mars dernier, l'homme avait interdiction d'entrer en contact avec son ancienne compagne. Il l'a pourtant suivi dans la rue, appelé, laissé des messages insultants sur son répondeur. Pour l'avocat des victimes "il faut désormais protéger la mère et les enfants, qu'il ne puisse plus leur faire du mal".

Le mari violent n'ira peut être pas en prison

Le tribunal condamne le Mayennais à 10 mois de prison ferme mais sans mandat de dépôt, sa peine va sans doute être aménagée. L'homme de 48 ans est également condamné à une obligation de soins, de travail et une interdiction d'entrer en contact avec son ex-femme et ses enfants. Il a l'interdiction d'aller dans leur commune à Chailland. Le prévenu devra aussi verser 2000 euros à son ex-femme et 800 euros à chacun de ses deux enfants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu