Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilet jaune matraqué de Besançon : le parquet va classer sans suite

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Le coup de matraque reçu par un gilet jaune bisontin en mars n'aura pas de suites judiciaires. Le procureur de la République de Besançon l'a annoncé ce mardi au jeune homme et à son avocate.

Suite au coup de matraque, le jeune gilet jaune avait porté plainte le 2 avril.
Suite au coup de matraque, le jeune gilet jaune avait porté plainte le 2 avril. © Maxppp - Arnaud Castagné

Besançon, France

L'affaire avait ému la France entière. Après le coup de matraque asséné en mars par un policier à un gilet jaune de Besançon, le procureur de la République de Besançon a l'intention de classer la plainte sans suite, confirme l'avocate du plaignant Me Valérie Giacomoni. Le 30 mars, Mathias Poet, un jeune homme de 22 ans, avait reçu un violent coup de matraque à l'issue d'une manifestation des gilets jaunes à Besançon.

Ces dossiers sont systématiquement classés par l'IGPN" - Me Valérie Giacomoni

"Le procureur nous a fait part mardi, à mon client et moi-même de son intention de classer sans suite la plainte de mon client", explique l'avocate bisontine. "Cela n'a rien de bien étonnant : dans ce type d'affaire l'IGPN (la police des polices, ndlr) n'entend jamais que la version des policiers, et ces dossiers sont systématiquement classés", conclut, un rien désabusée, maître Giacomoni.

Une vidéo devenue virale

Le 30 mars, son client, Mathias Poet, un jeune homme de 22 ans, avait reçu un violent coup de matraque à l'issue d'une manifestation des gilets jaunes de Besançon. La scène avait été filmée par une caméra de Radio Bip. La vidéo devenue virale avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux. 

L'affaire avait eu un retentissement national, le jeune homme avait porté plainte et le préfet du Doubs n'avait pas eu d'autre choix que de saisir l'IGPN.

Deux recours possibles

Le jeune gilet jaune bisontin a encore deux recours à sa disposition, contester devant le procureur général, mais "il n'en est pas question" précise aussitôt Maître Giacomoni, "car chacun sait que ce dossier est éminemment politique". 

Il peut aussi faire une citation directe devant le tribunal correctionnel. Une éventualité dont son client doit encore discuter avec elle, en attendant de recevoir par écrit la décision du procureur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu