Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : 15 interpellations samedi soir dans la zone commerciale de Langueux

dimanche 23 décembre 2018 à 16:15 Par Maxime Bossonney, France Bleu Armorique

15 personnes ont été interpellées après des affrontements avec les forces de l'ordre dans la zone commerciale de Langueux près de Saint-Brieuc, qui cristallise depuis plusieurs semaines les tensions avec les gilets jaunes.

Un fourgon de police (image d'illustration)
Un fourgon de police (image d'illustration) © Radio France - Florence Gotschaux

Langueux, France

La police a procédé à 15 interpellations samedi 22 décembre au soir dans la zone commerciale de Langueux, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), après des affrontements avec des gilets jaunes. Une vague d'interpellations en trois temps car les gilets jaunes de Langueux étaient encore très virulents ce week-end du 22 et 23 décembre, pour l'acte VI de la mobilisation. 

Possession d'armes

Tout d'abord à 14h00, trois personnes ont été arrêtées pour possession d'armes comme des lances pierres, ainsi que des masques et des cagoules de protections. Ces trois gilets jaunes étaient présentés en comparution immédiate ce dimanche 23 décembre. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Une quatrième interpellation a eu lieu, cette fois aux alentours de 20h00, pour les mêmes motifs. Les forces de l'ordre ont d'ailleurs essuyé de nombreux jets de projectiles.  

Enfin dans un troisième temps, vers 21h15, les policiers ont procédé à 11 arrestations autour du Carrefour de la zone commerciale. Motif : participation à un attroupement malgré un appel à la dispersion. En effet, les forces de l'ordre ont dû lancer des grenades de désencerclement, afin de faire fuir la foule. Parmi ces 11 personnes interpellées, un mineur de 16 ans. Sinon la plupart sont âgés d'une trentaine d'années.

Deux gilets jaunes seront convoqués devant un juge, les autres feront l'objet d'un rappel à la loi par le délégué du procureur.