Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : 3500 manifestants et des incidents à Paris pour l'acte VIII de la mobilisation

samedi 5 janvier 2019 à 22:37 - Mis à jour le dimanche 6 janvier 2019 à 10:13 Par Julie Szmul et Armêl Balogog, France Bleu Paris

50.000 personnes mobilisées dans toute la France samedi, contre 32.000 le weekend dernier : les gilets jaunes étaient de retour dans la rue pour l'acte VIII de leur mouvement. A Paris, ils étaient 3.500. Des incidents ont éclaté au moment où le cortège a tenté de rejoindre l'Assemblée nationale.

Une voiture en flammes sur le boulevard Saint-Germain à Paris, pendant l'acte VIII des gilets jaunes.
Une voiture en flammes sur le boulevard Saint-Germain à Paris, pendant l'acte VIII des gilets jaunes. © Radio France - Armêl Balogog

Paris, France

3.500 manifestants recensés à Paris pour l'acte VIII de la mobilisation des gilets jaunes, et une nouvelle fois, des incidents en marge des cortèges. 35 personnes, dont 8 mineurs, ont été placées en garde à vue en marge de la manifestation. 

Tout avait commencé dans le calme, samedi matin, pour le premier rassemblement autorisé et déclaré en préfecture des gilets jaunes : un cortège de 1.500 personnes a relié les Champs-Elysées et la place de la Bourse. Ensuite, la plupart des participants ont rejoint le deuxième point de rendez-vous, le parvis de l'Hôtel de ville. Des gilets jaunes ont lu leur lettre en réponse aux vœux d'Emmanuel Macron devant la mairie. Ils sont ensuite partis en direction de l'Assemblée nationale.  

C'est à ce moment-là que les CRS leur ont bloqué le passage.  Coincés pendant une heure entre la Seine et le Musée d'Orsay, certains manifestants s'impatientent, l'ambiance se tend. Rapidement, gilets jaunes et policiers s'affrontent à coups de projectiles et de gaz lacrymogènes. En contre-bas, sur la Seine, une péniche prend feu. 

Des gilets jaunes se redirigent alors vers le boulevard Saint-Germain, et certains déclenchent des incendies : une voiture, des scooters, des trottinettes, des sapins, du mobilier urbain. Une épaisse fumée noire envahit le Quartier latin. Les CRS chargent pour permettre aux pompiers d'intervenir. En fin d'après-midi, quelques centaines de gilets jaunes défilent sur la rue de Rivoli, d'autres sur les Champs-Elysées, point névralgique de la mobilisation, avant d'en être chassés par les CRS.