Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : 52 procédures judiciaires ouvertes en Sarthe depuis le début du mouvement

vendredi 25 janvier 2019 à 13:10 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Maine

52 procédures judiciaires ont été ouvertes dans la Sarthe depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", a indiqué ce vendredi le procureur de la République Fabrice Belargent, lors de l'audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance du Mans.

La police a utilisé un grand nombre de grenades lacrymogènes devant la préfecture de la Sarthe, en fin de manifestation des gilets jaunes, samedi 12 janvier 2019 au Mans.
La police a utilisé un grand nombre de grenades lacrymogènes devant la préfecture de la Sarthe, en fin de manifestation des gilets jaunes, samedi 12 janvier 2019 au Mans. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" en Sarthe, "52 personnes ont été poursuivies dans le cadre de procédures attachées aux 'gilets jaunes'", a affirmé ce vendredi le procureur Fabrice Belargent, lors de l’audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance du Mans. 

12 peines d’emprisonnement ferme prononcées

Selon lui, parmi ces 52 procédures, 34 personnes ont été déférées devant la justice, 23 ont été jugées lors de procédures de comparution immédiate. Au total, 12 peines d’emprisonnement ferme ont été prononcées, mais aussi 5 mandats de dépôt et 11 interdictions de manifester. 

"Nous travaillons avec la fermeté requise par les événements mais aussi en tenant compte des situations individuelles de chaque personne, mais au final, un très petit nombre a fait l'objet de peines d'emprisonnement ferme", a-t-il déclaré, soulignant que "le parquet fait son travail comme il le fait pour n'importe quelle situation d'infraction."