Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : Six hommes en garde à vue à Caen suite aux violentes manifestations

dimanche 6 janvier 2019 à 12:24 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Six hommes ont été placés en garde à vue suite aux violentes manifestations des gilets jaunes dans les rues de Caen samedi 5 janvier 2019. Ils ont entre 24 et 41 ans et sont auditionnés pour des jets de projectiles et des dégradations par incendie.

Le réveil est difficile pour les habitants de Caen, beaucoup de dégradations autour du chantier du tram
Le réveil est difficile pour les habitants de Caen, beaucoup de dégradations autour du chantier du tram © Radio France - Marcellin Robine

Caen, France

Les forces de l'ordre ont interpellé 6 hommes samedi 5 janvier 2019 au cours des violentes manifestations des gilets jaunes dans les rues de Caen. Les barrières du chantier du tram avenue du 6 juin ont servi à former des barricades. Les manifestants interpellés, âgés entre 24 et 41 ans, sont en garde à vue ce dimanche, certains pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, des jets de projectiles, un autre pour des dégradations par incendie.

Dans le centre-ville de Caen, les habitants découvrent les dégâts liés à la manifestation, souvent avec émotion. "Je n'ai jamais vu cela, ça fait plus de 60 ans que je vis à Caen", témoigne Jean-Pierre. Le maire de Caen, Joël Bruneau veut porter plainte. "Les dégradations à la fois irresponsables et intolérables, je ne vois pas très bien en quoi ça peut participer à résoudre les problèmes évoqués par les gilets jaunes."