Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes à Bordeaux : deux jeunes majeurs devant la justice pour le pillage de l'Apple Store

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Deux majeurs comparaissent devant le tribunal correctionnel de Bordeaux ce lundi, pour le pillage de l'Apple Store, en marge de la manifestation des Gilets jaunes. La majorité des personnes en garde à vue est poursuivie pour participation à un attroupement, indique la procureure.

Deux jeunes majeurs devant la justice pour le pillage de l'Apple Store à Bordeaux
Deux jeunes majeurs devant la justice pour le pillage de l'Apple Store à Bordeaux © Radio France - Stéphanie Brossard

Les débordements et les violents affrontements de ce week-end, à Bordeaux, ont occasionné d'importants dégâts dans le centre-ville et donné lieu à de nombreuses interpellations : 69 en tout, précise la préfecture, et plus de cinquante gardes à vue. Ce dimanche, la procureure de la République de Bordeaux, Marie-Madeleine Alliot, indique que parmi ces gardés à vue se trouvent deux "jeunes majeurs", interpellés après le pillage de l'Apple Store de la rue Sainte-Catherine. Ils comparaissent ce lundi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux.

Je ne pense pas qu'on ait affaire à des gens aguerris.

Interrogée sur le profil des gardés à vue, Marie-Madeleine Alliot se montre prudente. "On a peu de recul, mais je ne pense pas qu'on ait affaire à des gens aguerris" déclare-t-elle. Les deux interpellés pour le pillage de l'Apple Store font figure d'exception car en grande majorité, les personnes poursuivies le sont pour "participation à un attroupement." La manifestation des Gilets jaunes n'était en effet pas déclarée, et donc pas autorisée. 

On compte également une dizaine d'interpellations en amont du rassemblement, notamment à la gare Saint Jean, où des individus porteurs d'objets pouvant être utilisés comme des armes (balles de golf, raquettes...) ont été arrêtés ce samedi. 

Plusieurs enquêtes en cours, notamment pour retrouver les incendiaires

La procureure de la République de Bordeaux parle en outre de 5 ou 6 enquêtes ouvertes pour violences et dégradations. Aucune interpellation ne concerne pour le moment des incendiaires. Car il faut du temps, rappelle la procureure, pour identifier et retrouver ceux qui ont construit des barricades dans le centre-ville avant d'y mettre le feu. Des investigations sont également en cours pour des "faits de violence commis sur personnes dépositaires de l'Autorité Publique."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess