Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : à Bourg-en-Bresse, des "caméras-piétons" pour filmer les tirs de lanceurs de balles de défense

-
Par , France Bleu

Dans l’Ain, lors de la manifestation des gilets jaunes ce samedi, les éventuels tirs de lanceurs de balles de défense (LBD) de la police seront filmés par des "caméras-piétons", selon le directeur départemental de la sécurité publique. Il s’agit d’une expérimentation.

Des lanceurs de balles de défense sont utilisés par les forces de l'ordre pendant les manifestations des gilets jaunes.
Des lanceurs de balles de défense sont utilisés par les forces de l'ordre pendant les manifestations des gilets jaunes. © AFP - Valéry Hache

Bourg-en-Bresse, France

Alors que la polémique enfle autour de l’utilisation par la police des lanceurs de balles de défense (LBD ou flashball) en manifestation, le directeur départemental de la sécurité publique de l’Ain a confirmé une information du Progrès ce samedi : cinq policiers sont équipés de "caméras-piétons" lors de la manifestation de Bourg-en-Bresse ce samedi. 

"Par rapport aux manifestations de début décembre, on a une utilisation du LBD qui diminue et un nombre de personnes qui se déclarent blessées qui augmente", selon Yves Cellier, le commissaire divisionnaire. "Dans le cadre de cette polémique", les caméras aideront à "voir exactement qui (le policier) désigne, comment il le désigne, à quoi il fait face et le contexte du tir", a-t-il ajouté.

Une expérimentation qui pourrait être reconduite

"Aujourd'hui c'est une expérimentation. Si c'est concluant, on pourra tout à fait le reconduire sur les prochaines manifestations", a-t-il conclu. Une seule plainte a été enregistrée à Bourg-en-Bresse pour l’utilisation par la police de LBD, mais d’autres personnes s’en sont plaintes sur les réseaux sociaux. 

Ce vendredi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner défendait l'utilisation par les forces de l'ordre du LBD. La veille, le Défenseur des droits Jacques Toubon, demandait la suspension de son utilisation en raison de sa "dangerosité".

Choix de la station

France Bleu