Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Gilets jaunes à Paris : 54 des 146 enquêtes de l'IGPN classées sans suite, deux renvois en correctionnelle

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'IGPN, la police des polices a bouclé 146 enquêtes sur les 212 qui lui ont été confiées par le parquet de Paris. Il y a 54 procédures qui ont été classées sans suite soit un tiers des enquêtes terminées. Il y a deux renvois en correctionnelle.

Manifestation du 1er mai 2019 à Paris : face à face entre les forces de l'ordre et les manifestants.
Manifestation du 1er mai 2019 à Paris : face à face entre les forces de l'ordre et les manifestants. © Radio France - Nathanael Charbonnier

Paris, France

L'inspection générale de la police nationale, l'IGPN a déjà clôturé 146  des 212 enquêtes mettant en cause des violences policières contre les Gilets jaunes en marge du mouvement à Paris, précise le parquet de Paris. 

Un tiers soit 54 procédures ont été classées sans suite, notamment parce que l'infraction n'était pas assez caractérisée. 

Dix-huit informations judiciaires ont été ouvertes pour les cas les plus graves comme les plaintes pour matraquage à l'intérieur d'un Burger King au mois de décembre 2018.    

Deux affaires, qui remontent au 1er mai 2019, ont justifié une convocation des policiers devant le tribunal correctionnel. 

Il y a un jet de pavé : le policier est poursuivi pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique n'ayant pas entraîné d'incapacité. Il y a aussi des gifles et le policier est cette fois poursuivi pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une incapacité supérieure à 8 jours. Les deux policiers seront jugés en novembre et décembre 2019.    

Il reste encore 72 procédures en cours d’analyse au parquet de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu