Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gilets jaunes, acte 28 : après la casse, l'heure des réparations et des comparutions immédiates à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Après la casse de nombreuses vitrines de magasins et de mobilier urbain à Amiens pendant l'acte 28 de mobilisation des gilets jaunes, de nombreux commerçants ont déjà pris contact avec leurs assurances. Cinq manifestants arrêtés seront jugés en comparution immédiate ce lundi.

De nombreuses vitrines de magasins ont été détruites pendant l'acte 28 du mouvement des gilets jaunes à Amiens
De nombreuses vitrines de magasins ont été détruites pendant l'acte 28 du mouvement des gilets jaunes à Amiens © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

L'acte 28 de mobilisation des gilets jaunes à Amiens, lieu de rassemblement régional, a été marqué par de nombreuses scènes de violences ce samedi 25 mai : des bancs, des abris bus, des pavés et de nombreuses vitrines ont été endommagés. Sur les 132 personnes interpellées pendant la journée, cinq seront jugées en comparution immédiate ce lundi après midi. Les commerçants tentent quant à eux de contacter d'entamer aux plus vite les démarches avec leurs assurances.

Cinq comparutions immédiates

Sur les 132 personnes interpellées pendant la journée du 25 mai, cinq seront jugées en comparution immédiate ce lundi au tribunal d'Amiens. Les gardes à vue de deux autres individus ont été levées, dont un mineur de 15 ans qui fait l'objet de poursuites pour dégradations et sera convoqué par un juge pour enfant en vue d'une mise en examen. Six autres manifestants sont convoqués au tribunal pour leur audience le 22 octobre prochain. Deux d'entre eux ont été interpellés avant leur arrivée dans le cortège, possesseurs d'un couteau et d'une bombe lacrymogène. 

Commerçants dégoûtés

La grande majorité de ces suites judiciaires sont la conséquence de la casse de magasins et des violences contre les forces de l'ordre et des journalistes pendant la manifestation. L'essentiel des boutiques touchées se concentre sur l'Est de la ville, rue Jules Barni et chaussée Jules Ferry. Du mobilier urbain y a été fortement endommagé, tout comme les vitrines de six banques et assurances, mais aussi d'un restaurant, d'une auto école et d'une agence immobilière. La mairie va porter plainte et veut entamer les réparations qui la concerne dès le début de cette semaine.

Dès ce dimanche matin certains commerçants ont tenté de prendre contact avec leurs assurances. "On nous a dit qu'il fallait porter plainte, explique Frédéric, le gérant d'une auto école dont les vitrines ont été brisées. Pour le reste, je ne connais pas du tout les démarches ! J'espère simplement pouvoir rouvrir rapidement." C'est son voisin, propriétaire du restaurant La clef des champs, qui l'a prévenu de la casse, lui aussi visé :"j'ai vu le cortège arriver de loin, avec des personnes au visage masqué au premier rang. Ils sont venus nous demander de leur servir de l'alcool, on a refusé puis on s'est enfermé, raconte-t-il. C'est alors que les marches d'accès à son restaurant sont brisées pour servir de projectiles, et qu'un pavé est envoyé sur la fenêtre de son salon,au-dessus du restaurant. 

Les casseurs se sont servis de tout ce qu'ils pouvaient trouver pour en faire des projectiles contre les forces de l'ordre, les journalistes et les magasins - Radio France
Les casseurs se sont servis de tout ce qu'ils pouvaient trouver pour en faire des projectiles contre les forces de l'ordre, les journalistes et les magasins © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Un projectile a brisé la fenêtre du salon d'un restaurateur de la chaussée Jules Ferry  - Radio France
Un projectile a brisé la fenêtre du salon d'un restaurateur de la chaussée Jules Ferry © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
De nombreuses vitrines ont été brisées le long de la rue Jules Barni et de la Chaussée Jules Ferry  - Radio France
De nombreuses vitrines ont été brisées le long de la rue Jules Barni et de la Chaussée Jules Ferry © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Très peu de particuliers semblent avoir été touchés par la casse. La vitre d'une voiture a tout de même subit des jets de pierres visant des journalistes - Radio France
Très peu de particuliers semblent avoir été touchés par la casse. La vitre d'une voiture a tout de même subit des jets de pierres visant des journalistes © Radio France - Clémence Gourdon Negrini