Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : des politiques dénoncent la tentative de blocage du siège de l'Est Républicain

samedi 5 janvier 2019 à 20:22 Par Mélanie Juvé, France Bleu Sud Lorraine

Plusieurs politiques dénoncent la tentative de blocage du centre d'impression de l'Est Républicain vendredi soir à Houdemont près de Nancy. Quatre hommes sont toujours en garde à vue ce samedi soir.

Un départ de feu devant le siège de l'Est républicain avant l'intervention de la police vendredi soir.
Un départ de feu devant le siège de l'Est républicain avant l'intervention de la police vendredi soir. © Maxppp - Maxppp

Houdemont, France

Les gardes à vue de quatre hommes interpellés après une tentative de blocage du siège du journal L'Est Républicain à Houdemont, près de Nancy, sont toujours en cours ce samedi soir.

La veille, une cinquantaine de gilets jaunes ont rassemblé des pneus et érigé des barricades de bois notamment. Il y a eu un départ de feu avant l'intervention de la police. L'un des 4 interpellés avait sur lui un poing américain. Une enquête est en cours indique la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

"Une atteinte inacceptable à la liberté de la presse"

Dans un tweet, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, parle d'"atteinte inacceptable à la liberté de la presse" et apporte son soutien aux équipes de L'Est Républicain.

Dans un communiqué, la section du PS de Nancy condamne cette tentative de blocage et appelle les gilets jaunes dont "il partage l'essentiel des revendications à ne pas céder à la tentation d'actions radicales qui nuiraient à ces causes".

Le maire de Nancy Laurent Hénart évoque notamment d'un "triste samedi pour la liberté de la presse et l'ordre républicain"

David Valence le maire de Saint-Dié-des-Vosges ajoute "ce sont les institutions républicaines qui sont dès lors attaquées" : 

Fin décembre, plusieurs éditions de journaux du groupe Ouest-France n'avaient pu être distribuées, après un blocage par des "gilets jaunes" des camions à la sortie d'une imprimerie.